International
URL courte
0 736
S'abonner

La chaîne de télévision allemande ZDF a supprimé une photo prise en 2008 lors du conflit en Ossétie du Sud, mais utilisée dans un reportage du 12 février 2015 pour démontrer la présence de troupes russes en Ukraine.

La deuxième chaîne de télévision allemande ZDF a supprimé une photo mensongère censée prouver la présence de troupes russes dans l'est de l'Ukraine, a annoncé lundi le journal en ligne Deutsche Wirtschafts Nachrichten. 

Un groupe d'internautes baptisé "Initiative pour une conférence publique permanente" (ISP) a découvert que dans un reportage sur la prétendue "intervention de 50 chars russes en Ukraine" diffusé le 12 février, la chaîne ZDF avait utilisé comme preuve une photo accompagnée de la légende suivante: "Dans la nuit de jeudi, des troupes russes ont transféré près de 40 lance-roquettes multiples et de nombreux véhicules blindés dans la région de Lougansk via le poste de contrôle d'Izvarino". La photo montrait bien des chars, mais le hic, c'est qu'elle avait été prise en 2008 lors du conflit en Ossétie du Sud et mise en ligne par un blogueur coréen en 2009.

"La couverture des événements en Ukraine par la télévision publique est le comble de l'hypocrisie", affirme la cofondatrice de l'ISP Maren Müller.

Selon elle, la façon dont le conflit en Ukraine est présenté par les médias allemands ne mérite pas être prise au sérieux.

La chaîne ZDF a supprimé la fausse photo des chars russes pour la remplacer par une autre, sous-titrée: "Des soldats russes à Kamensk-Chakhtinsk, non loin de la frontière avec l'Ukraine".

Lire aussi:

Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
Documentaire sur Jeanne d'Arc censuré: la polémique gagne l'Assemblée nationale – vidéo
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
Tags:
ZDF (chaîne de télévision allemande), Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook