Ecoutez Radio Sputnik
    Benjamin Netanyahu

    Netanyahou au Congrès US: le discours diffusé en différé en Israël

    © REUTERS / Gali Tibbon/Pool
    International
    URL courte
    1121
    S'abonner

    La retransmission en direct du discours sur l'Iran que Benjamin Netanyahou prononcera début mars devant le Congrès des Etats-Unis est interdite en Israël pour prévenir toute propagande électorale à l'approche des législatives.

    Le discours du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, programmé pour le 3 mars au Congrès américain, sera diffusé en Israël avec un décalage de 5 minutes pour s’assurer qu’il ne contienne pas de propagande électorale, a annoncé mardi la Commission électorale centrale (CEC) du pays.

    "Le juge (de la Cour suprême Salim) Joubran, président de la CEC, a interdit la retransmission en direct du discours du premier ministre devant le Congrès américain, en ordonnant sa diffusion avec cinq minutes de retard pour permettre aux responsables des chaînes d’information israéliennes de constater si le premier ministre se livre à de la propagande électorale et de le censurer dans ce cas", a indiqué la CEC. 

    Le discours de M.Netanyahou sur l'Iran au Congrès des Etats-Unis aura lieu deux semaines seulement avant les élections législatives du 17 mars, et la CEC interdit sa retransmission en entier par crainte de propagande électorale au profit du premier ministre et de son parti, le Likoud. En cas de victoire, Benjamin Netanyahou occupera pour la quatrième fois de sa carrière et pour la troisième fois d'affilée le poste de premier ministre.

    Quoi qu'il en soit, le chef du gouvernement israélien a maintenu son intention de prononcer un discours sur le nucléaire iranien devant le Congrès américain à l’invitation d’élus du parti républicain.

    Cette initiative a irrité la Maison Blanche, où M.Netanyahou ne sera pas reçu, tandis que le vice-président américain, le démocrate Joe Biden, a annoncé qu’il n’assisterait pas à ce discours.

    Tags:
    Benjamin Netanyahu, Likoud, Cour suprême d'Israël, Commission électorale centrale israélienne, Congrès des États-Unis, Joe Biden, Iran, Israël, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik