International
URL courte
1893
S'abonner

"Je ne veux pas vivre dans une Europe qui nous emmène vers une nouvelle guerre froide avec la Russie. Qui transforme les Européens en ennemis de la Russie", a déclaré Viktor Orban.

Le premier ministre hongrois Viktor Orban estime que l’avenir de l’Europe dépend de l’amélioration de ses relations avec la Russie, et qu’il convient donc de renoncer à toute tentative d’isoler Moscou sur le plan économique.

Visite de Vladimir Poutine en Hongrie
© Sputnik . Alexei Druzhinin
"Certains estiment que la Russie doit être tenue à l’écart des relations économiques avec l’Europe. Ils posent la question de telle sorte qu’on devrait faire un choix entre l’unité européenne et la Russie. Mais une mauvaise question appelle de mauvaises réponses. Dans de tels cas, il faut rejeter la question elle-même", a déclaré M. Orban dans une interview au journal russe Kommersant.

Selon lui, toute décision sur la coopération avec Moscou concernera "non pas la Russie, mais l’avenir même de l’Europe".

"Je ne veux pas vivre dans une Europe qui nous emmène vers une nouvelle guerre froide avec la Russie. Qui transforme les Européens en ennemis de la Russie", a déclaré Orban.

Le premier ministre hongrois a en outre soutenu l’initiative russe visant à créer une zone de libre-échange entre l’UE et l’Union eurasiatique. "Nous réfléchissons aux meilleurs moyens d’établir des contacts entre l’UE et la Russie. Voilà un débat sain sur une question saine", a-t-il indiqué.

Les relations entre la Russie et l'Occident se sont nettement dégradées sur fond de crise en Ukraine. Les Etats-Unis, l'UE, le Canada, la Suisse, l'Australie et le Japon ont décrété des sanctions contre la Russie.

La Russie a publié le 7 août la liste des produits interdits d'importation en provenance des Etats-Unis, de l'UE, de l'Australie, du Canada et de la Norvège, en réponse aux sanctions occidentales.

Lire aussi:

La Hongrie contre une nouvelle Guerre froide
Hongrie/nucléaire: la Russie construira deux nouveaux réacteurs
La Hongrie punie pour son amitié avec la Russie
Tags:
guerre froide, Union européenne (UE), Viktor Orban, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook