International
URL courte
0 71
S'abonner

L'extrémisme pourrait déstabiliser les gouvernements de pays entiers.

Les extrémistes sont en mesure de déstabiliser les gouvernements de pays entiers, ont déclaré jeudi soir les participants à une rencontre ministérielle consacrée à la lutte contre l'extrémisme violent, qui se déroule  à Washington.

Combattants d'Etat islamique en Syrie
© AP Photo / Raqqa Media Center of the Islamic State group

"Les participants ont reconnu que les extrémistes violents pouvaient chercher à déstabiliser les gouvernements et semer la discorde au sein des sociétés", indique la déclaration adoptée par les participants à la réunion.

Ces derniers ont également reconnu que le problème de l'extrémisme ne pouvait pas être résolu uniquement par la force.

"Les participants ont confirmé que la collecte de données de renseignement, la force militaire et les forces de l'ordre ne suffisaient pas à résoudre le problème de l'extrémisme et qu'en cas de mauvais usage, elles ne pouvaient qu’aggraver la situation", souligne la déclaration.

Le sommet contre l'extrémisme violent, convoqué par le département d'Etat américain, se tient du 18 au 20 février à Washington. Plus de 60 pays ont envoyé leur ministres et responsables. La délégation russe  est dirigée par le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) Alexandre Bortnikov.

Lire aussi:

Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Tags:
États-Unis, extrémisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook