International
URL courte
0 500
S'abonner

La récente visite en Inde du président des Etats-Unis était pleine de symboles.

Lors de sa visite fin janvier en Inde, le président américain Barack Obama a déposé une gerbe de fleurs au mémorial Raj Ghat, lieu de crémation de Mahatma Gandhi, père de l’indépendance de l’Inde assassiné en 1948. Geste symbolique, il avait planté sur les lieux un ficus, arbre sacré pour les Indiens.

Selon Obama et ses conseillers, cette plante aurait dû fleurir, symbolisant l'essor de la coopération américano-indienne. En réalité, la visite du locataire de la Maison Blanche à New Delhi n'a pas été aussi fructueuse que l'administration américaine a essayé de le faire croire par la suite.

Par ailleurs, comme l'a fait savoir aux journalistes le jardinier du mémorial, le ficus planté par le président des Etats-Unis il y a moins d'un mois donne à présent tous les signes de sa fin prochaine. L'arbre a perdu ses feuilles, et tout porte à croire qu'il ne fleurira jamais.

Tel est le sort symbolique du nouveau cadeau de Washington au monde en développement, bien qu'avant son départ le chef de l'Etat américain ait assuré que la relation entre les Etats-Unis et l’Inde pouvait être "l’un des partenariats significatifs du 21e siècle".

Lire aussi:

Coopération militaire Inde-USA: Washington cherche à dépasser Moscou
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
Inde, États-Unis, Barack Obama, mémorial Raj Ghat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook