International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
0 1121
S'abonner

Deux jours après l’engagement du porte-avions français Charles de Gaulle dans les opérations de la coalition internationale contre le groupe Etat islamique, ses Rafale ont porté leurs premières frappes contre les positions des djihadistes en Irak.

 Les chasseurs Rafale du navire amiral de la Marine française, le porte-avions Charles de Gaulle ont largué mercredi leurs premières bombes sur les positions des djihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Irak, rapportent les médias.

Cela s'est produit deux jours après le début de l'engagement du navire français dans les opérations de la coalition internationale contre l'Etat islamique. 

La France est le premier pays à avoir rejoint en septembre 2014 la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Depuis août, ces derniers effectuent des frappes aériennes contre les positions de l'EI en Irak et depuis le 23 septembre, en Syrie.

Le Charles de Gaulle est actuellement le seul porte-avions en service dans la Marine nationale. Mis en exploitation en 2001, il est le premier bâtiment de surface français à propulsion nucléaire.

L'expansion du groupe djihadiste Etat islamique figure actuellement parmi les problèmes internationaux les plus graves. Une des organisations terroristes les plus cruelles, l'EI a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Le groupe, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, poursuit son agression en vue d'élargir ses conquêtes territoriales.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Noam Chomsky: l’État islamique, fruit de la politique américaine au Moyen-Orient
« L'Etat islamique » n’est pas un objectif, mais un instrument
Syrie: les Kurdes éliminent près de 150 terroristes de l'EI
Les djihadistes de l'EI lancent une nouvelle offensive
Tags:
Charles de Gaulle (porte-avions), Rafale, Etat islamique, France, djihadisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook