Ecoutez Radio Sputnik
    John Pilger. Archive photo

    Europe: la résurgence du fascisme ignorée par les leaders occidentaux

    © Photo. Rex Features
    International
    URL courte
    0 2813573

    Les dirigeants occidentaux feignent de ne pas remarquer la présence de néonazis dans le gouvernement de Kiev formé après le coup d'Etat, estime un journaliste britannique.

    Les dirigeants européens, à l'exception de Vladimir Poutine, passent sous silence la résurgence du fascisme sur le continent, constate le journaliste britannique John Pilger sur les pages du mensuel américain CounterPunch.  

    "Les fascistes sont intégrés dans le gouvernement de Kiev formé après le coup d'Etat", écrit-il.

    Selon M. Pilger, le fascisme ukrainien, responsable de l'extermination de milliers de Juifs, Polonais et Russes lors de la Seconde Guerre mondiale, a été "réhabilité" et ses adeptes actuels ont été proclamés "nationalistes" dans les années 1990. En 2014, les membres de l'organisation néonazie Secteur droit (interdite en Russie) et du parti ultranationaliste Svoboda ont constitué le "fer de lance" utilisé pour opérer un coup d'Etat en Ukraine.

    "Pour renverser le président légitime, l'administration d'Obama a dépensé 5 milliards de dollars", rappelle le journaliste britannique. Pour démontrer le caractère nazi de ces organisations, il cite le président de Svoboda Oleg Tyagnibok qui a appelé à "purger l'Ukraine de la mafia russo-juive" et des "autres racailles", dont les gays, les féministes et les partisans des forces de gauche. 

    Le nouveau régime ukrainien a envoyé des troupes néonazies dans l'est du pays pour combattre les Russes ethniques vivant dans la région, rapporte M. Pilger. Ces troupes ont assiégé et bombardé des villes. Pis, les autorités de Kiev ont utilisé la famine en qualité d'arme, coupé l'électricité, gelé les comptes bancaires et cessé de verser les retraites et les allocations sociales aux habitants du Donbass. 

    Selon le journaliste, les Etats-Unis et leurs alliés européens ont besoin de l'Ukraine pour y installer leurs missiles et mettre la main sur les ressources énergétiques du pays, en premier lieu sur les gisements de gaz de schiste. Les producteurs d'organismes génétiquement modifiés espèrent, quant à eux, utiliser les sols fertiles ukrainiens. Mais le véritable objectif de Washington est de "balkaniser et de morceler" le voisin oriental de l'Ukraine — la Russie — pour pouvoir exploiter la plus grande réserve mondiale de gaz naturel, estime John Pilger.

    Lire aussi:

    Ukraine: le Secteur droit ne reconnaît pas l'accord de Minsk
    Donbass: risque de déstabilisation de la situation par le Secteur droit (insurgés)
    "Azov", "Donbass", Secteur droit: les symboles SS revisités en Ukraine
    Tags:
    fascisme, gaz de schiste, Seconde Guerre mondiale, Oleg Tyagnibok, CounterPunch, Secteur droit, Union européenne (UE), John Pilger, Vladimir Poutine, Donbass, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik