Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov

    Rapport de l'Onu sur l'Ukraine: Moscou demande des précisions

    © REUTERS / Denis Balibouse
    International
    URL courte
    0 386

    Les auteurs du rapport affirment notamment que des troupes russes se trouveraient en Ukraine, mais le chef d'Etat-major général des Forces armées ukrainiennes a démenti ces informations.

    La Russie souhaite obtenir des précisions concernant certains éléments du rapport de l'Onu sur l'Ukraine, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    "Nous avons découvert des éléments à préciser dans le rapport du Haut-commissariat de l'Onu pour les droits de l'homme. Les auteurs du rapport affirment notamment que des troupes russes se trouveraient en Ukraine, se référant à des sources dignes de foi. Mais le chef d'Etat-major général des Forces armées ukrainiennes a récemment démenti ces informations en déclarant qu'il n'y avait pas d'unités militaires russes en Ukraine", a indiqué M.Lavrov.

    "Un autre élément du rapport à ne pas manquer: ses auteurs notent le caractère contreproductif de la récente décision des autorités ukrainiennes de réduire considérablement la liberté de circulation entre le Donbass et le reste de l'Ukraine", a ajouté le ministre russe. 

    Selon M.Lavrov, cette décision porte atteinte aux droits de l'homme et détériore la situation des habitants du pays. "Nous soutenons l'appel du Haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l'homme à abroger ce régime au plus vite", a conclu le chef de la diplomatie russe.

    Lire aussi:

    «Si l’UE est prête à revenir à la table des négociations, nous y sommes également prêts»
    Les USA invitent l’Ukraine à ne pas essayer de renouer avec l’arme nucléaire
    Le Kremlin sur les projets de Kiev de rompre ses relations diplomatiques avec Moscou
    Tags:
    ONU, Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH), Sergueï Lavrov, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik