Ecoutez Radio Sputnik
    Le deuxième porte-hélicoptères de classe Mistral construit pour la Russie (baptisé Sébastopol)

    Mistral: les essais en mer du deuxième navire prévus en mars

    © REUTERS/ Stephane Mahe
    International
    URL courte
    Résiliation du contrat Mistral (128)
    0 404

    Le Sébastopol, deuxième porte-hélicoptères français destiné à la Marine russe, réalisera sa première série d'essais en mer au mois de mars

    Le deuxième porte-hélicoptères de classe Mistral construit pour la Russie (baptisé Sébastopol, ndlr) réalisera sa première série d'essais en mer en mars avec un équipage des chantiers navals de Saint-Nazaire, a annoncé mardi à RIA Novosti un porte-parole des chantiers.

    "Le Sébastopol fera sa sortie en mer programmée au mois de mars avec les employés des chantiers à son bord. Mais si la décision est prise concernant le Vladivostok (le premier Mistral que la Russie n'a pas reçu jusqu'à présent, ndlr) et si un équipage russe arrive à Saint-Nazaire, nous serons obligés de faire une deuxième sortie en mer selon le même programme, ce qui impliquerait des frais supplémentaires pour les chantiers", a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Début octobre 2014, le premier navire de classe Mistral, baptisé Vladivostok a terminé ses essais en mer avec un équipage russe à bord.

    Près de 400 marins russes étaient arrivés à Saint-Nazaire fin juin 2014 à bord du navire russe Smolny. Pendant deux mois, ils ont suivi des cours de formation. Les marins étaient logés à bord de leur navire et étaient autorisés, s'ils n'étaient pas de service, à visiter la ville et à prendre part à des visites organisées.

    En septembre 2014, le Vladivostok a réalisé deux sorties en mer, chacune de dix jours, pour permettre aux marins russes de se familiariser avec le navire.

    Les marins russes ont souligné dans leurs commentaires que leur formation se déroulait dans une atmosphère amicale.

    Les marins russes ont hautement apprécié le confort créé pour l'équipage.

    Dossier:
    Résiliation du contrat Mistral (128)

    Lire aussi:

    Le premier Mistral toujours pas livré à la Russie
    Roland Dumas: la France doit livrer les Mistral à la Russie
    Mistral: la position de Moscou inchangée
    Expert: la maintenance des Mistral coûtera 5 M EUR par mois à la France
    Tags:
    Marine russe, Vladivostok (porte-hélicoptères), Sébastopol (porte-hélicoptères), Mistral, France, Saint-Nazaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik