Ecoutez Radio Sputnik
    La centrale nucléaire à Bouchere

    Nucléaire iranien: Téhéran refuse le gel suggéré par Obama

    © Sputnik. Valeriy Melnikov
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    0 276

    L'Iran refuse le gel de ses activités nucléaires suggéré par le président américain Barack Obama.

    Téhéran qualifie d'"inacceptable" la suggestion faite par le président américain Barack Obama de geler les activités atomiques de l'Iran pendant au moins une décennie, a déclaré mardi le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif, cité par la chaîne Press TV.

    "L'Iran n'acceptera pas de demande excessive et illogique, mas continuera à négocier avec les six grandes puissances sur son dossier nucléaire", a indiqué le ministre.

    Le président américain Barack Obama a déclaré auparavant dans une interview à l'agence Reuters que la signature d'un accord définitif sur le programme nucléaire iranien ne serait possible que si Téhéran gelait son programme pendant au moins dix ans. Selon le locataire de la Maison Blanche, c'est le délai nécessaire pour que la communauté internationale puisse s'assurer du caractère pacifique du programme nucléaire iranien.

    "Si Téhéran acceptait cette condition, aucune autre démarche ne serait nécessaire", a indiqué le président des Etats-Unis.

    M.Zarif a évalué cette suggestion du président américain comme un élément d'une campagne publicitaire destinée à la population des Etats-Unis.

    Aux termes de l'accord intermédiaire signé le 24 novembre 2013 à Genève, l'Iran et les six médiateurs internationaux (Russie, Etats-Unis, France, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne) devaient élaborer avant le 20 juillet 2014 un document définitif garantissant le caractère pacifique du programme nucléaire iranien en échange d'une levée graduelle des sanctions décrétées contre Téhéran. Or, ce délai n'a pas été respecté.

    Les Six et Téhéran se sont alors donnés jusqu'au 24 novembre pour clore ce dossier épineux qui empoisonne les relations internationales depuis plus de dix ans. Ce nouveau délai n'ayant pas été respecté non plus, les négociateurs ont de nouveau reporté la date limite de la conclusion de l'accord, cette fois-ci au 30 juin 2015.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)

    Lire aussi:

    Hollande: l'Iran doit démontrer qu'il renonce à la bombe
    AIEA: pas d'enrichissement d'uranium de plus de 5% en Iran depuis le 20 janvier 2014
    Iran: l'enrichissement d'uranium pourrait reprendre en cas de nouvelles sanctions
    Nucléaire iranien (2014)
    Tags:
    programme nucléaire iranien, présidence américaine, Mohammad Javad Zarif, Barack Obama, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik