Ecoutez Radio Sputnik
    Négociations sur l'Ukraine à Minsk

    Paris: "réaction forte" de l'Occident en cas de violation de l'accord de Minsk

    © REUTERS/ Kirill Kudryavtsev
    International
    URL courte
    Accords de Minsk-2 sur l'Ukraine (février 2015) (107)
    0 594

    L'Occident a menacé Moscou d'une "réaction forte" en cas de violation du cessez-le-feu conclu lors du sommet des dirigeants russe, ukrainien, français et allemand à Minsk.

    Sommet de Minsk
    © REUTERS/ Mykola Lazarenko / Ukrainian Presidential Press Service
    Les Etats-Unis et certains pays d'Europe se sont déclarés prêts à une "réaction forte" en cas de rupture "majeure" de la mise en œuvre de l'accord de Minsk sur l'Ukraine, a annoncé mardi le Palais de l'Elysée dans un communiqué diffusé à l'issue d'une vidéoconférence du président américain Barack Obama avec les dirigeants de plusieurs pays de l'UE et le président du Conseil européen.  

    Le président du Conseil européen Donald Tusk a annoncé mardi que la situation en Ukraine et le respect de l'accord de Minsk 2 avaient été examinés, entre autres, lors d'une vidéoconférence réunissant les présidents américain et français, la chancelière allemande et les premiers ministres italien et britannique. 

    "Ils ont convenu qu'une réaction forte de la communauté internationale serait nécessaire en cas de rupture majeure dans le processus de mise en œuvre des mesures adoptées à Minsk", lit-on dans le communiqué de l'Elysée. 

    Le 12 février, les pays faisant partie du "format Normandie" (Russie, Ukraine, France et Allemagne) ont signé à Minsk un texte censé mettre un terme au conflit dans le Donbass. L'accord engage notamment l'armée ukrainienne à retirer ses armes lourdes de la ligne de front actuelle et les insurgés, de la ligne fixée dans les accords de Minsk de septembre 2014.

    Le cessez-le-feu signé à Minsk est globalement respecté par les belligérants.

    Dossier:
    Accords de Minsk-2 sur l'Ukraine (février 2015) (107)

    Lire aussi:

    Hollande et Merkel insistent sur l'application intégrale des accords de Minsk
    Ukraine: les accords de Minsk au cœur d'un entretien Lavrov-Kerry
    Accords de Minsk: le choix de l’Eurasie ?
    Rencontre de Minsk: résultat positif, mais insuffisant, selon Mogherini
    Tags:
    Union européenne (UE), Donald Tusk, France, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik