Ecoutez Radio Sputnik
    Marche de commémoration de Boris Nemtsov

    Meurtre de Nemtsov: Washington pourrait élargir la "liste Magnitski"

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    International
    URL courte
    L'homme politique Boris Nemtsov assassiné à Moscou (33)
    0 740

    Suite au meurtre de Boris Nemtsov, Washington pourrait élargir sa "liste Magnitski"

    Les Etats-Unis pourraient élargir la "liste Magnitski" suite à l'assassinat de l'opposant russe Boris Nemtsov, a déclaré jeudi soir la sous-secrétaire d'Etat américaine Victoria Nuland.

    "Nous avons clairement fait comprendre à la Russie que la communauté internationale s'attendait à une enquête conforme aux normes internationales afin d'identifier non seulement celui qui a tiré mais aussi celui qui a commandité le meurtre", a indiqué la sous-secrétaire.

    Auparavant, le Comité d'enquête de Russie a déclaré qu'il ferait tout pour retrouver les auteurs du meurtre.

    Arrêté en 2008 pour fraude fiscale, le juriste du fonds d'investissement Hermitage Capital Management Sergueï Magnitski est décédé en détention provisoire dans une prison de Moscou en novembre 2009 faute d'avoir reçu des soins médicaux.

    L'affaire a eu un fort retentissement en Russie et dans le reste du monde. Les Etats-Unis ont adopté la loi dite Magnitski qui prévoit des sanctions économiques et des interdictions de visas pour les fonctionnaires russes soupçonnés d'être impliqués dans la mort de l'avocat.

    La liste comprenait les noms de 30 fonctionnaires russes. Moscou a riposté, publiant sa propre liste de 30 citoyens américains interdits de séjour en Russie.

    Dossier:
    L'homme politique Boris Nemtsov assassiné à Moscou (33)

    Lire aussi:

    Qui a tué Nemtsov? Analyse a contrario
    Meurtre de Nemtsov: le renseignement US dément toute implication
    Boris Nemtsov, à qui profite le crime?
    Tags:
    liste Magnitski, Sergueï Magnitski, Victoria Nuland, Boris Nemtsov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik