Ecoutez Radio Sputnik
    Marche baptisée Hommes en burqa

    Des hommes afghans organisent une marche en burqa à Kaboul

    © AP Photo / Massoud Hossaini
    International
    URL courte
    1193

    Un groupe d'activistes afghans de l'association Société civile a organisé à l'approche de la Journée de la femme une marche baptisée "Hommes en burqa". Cette manifestation est censée exprimer la compassion des hommes avec les femmes qui portent la burqa.

    Les organisateurs de la marche protestent contre toute forme de violence à l'encontre des jeunes filles et des femmes. La marche a démarré devant le bâtiment de la Commission pour les droits de l'homme de Kaboul. Zuhal Sarhad Alireza Yasa, membre de la Société civile et coorganisateur de la marche, a partagé avec Sputnik les objectifs de cette manifestation.

    "Les femmes afghanes sont confrontées à de nombreux problèmes au quotidien. En fait, chez nous mais aussi dans le monde entier, les femmes se trouvent dans une situation plus vulnérable que les hommes. On cherche aujourd'hui à changer cette règle dans certains pays, mais les exceptions ne font que confirmer la règle – les hommes dominent dans la famille et dans la société, c'est ainsi.

    La plupart des hommes, mêmes les plus instruits, pensent que la place de la femme est en cuisine et interdisent à leur épouse de travailler. Nous, les hommes, devons ressentir nous-mêmes ce que représentent pour les femmes le travail à la maison, la cuisine et le ménage. Si nous le pouvions physiologiquement, nous tomberions "enceintes" pour éprouver toutes les difficultés à mettre au monde un enfant et l'élever. En revêtant la burqa nous voulons exprimer notre compassion envers les femmes qui doivent le faire de jour en jour et proclamer qu'il s'agit également d'une forme de violence à l'encontre des femmes."

    L'organisation de telles manifestations devient une tradition en Afghanistan. Les activistes afghans qui défendent les droits des femmes organisent fréquemment des marches, hormis le 8 mars. Les autorités ne s'y opposent pas mais ne soutiennent pas non plus les militants, préférant observer ce processus à distance.

    Lire aussi:

    France: la CEDH valide l'interdiction du voile intégral
    Violences conjugales en France: les femmes toujours en danger (médias)
    «Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
    Tags:
    burqa, Journée internationale des femmes, Société civile (association afghane), Zuhal Sarhad Alireza Yasa, Kaboul, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik