International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
0 543
S'abonner

Selon le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni, la prorogation automatique des sanctions contre la Russie torpille le règlement de la situation en Ukraine.

L'Italie est contre la prorogation automatique des sanctions contre la Russie qui arrivent à échéance fin juillet, a déclaré samedi à Riga le chef de la diplomatie italienne Paolo Gentiloni.

"L'Italie estime qu'il faut respecter les ententes fragiles de Minsk et renforcer par tous les moyens la mission de suivi de l'OSCE. La pression des sanctions est utile, mais pour le moment, il ne faut pas envisager leur prorogation automatique", a indiqué M.Gentiloni au début de la deuxième journée des discussions des ministres des Affaires étrangères de l'UE consacrées au cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine.

Selon le ministre italien, le prolongement automatique des sanctions risque de torpiller le règlement de la situation en Ukraine.

Le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius a antérieurement indiqué que la question de la prorogation automatique des sanctions contre Moscou n'était pas à l'ordre du jour de la rencontre.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

La Suisse complète les sanctions contre la Russie
Madrid: le temps n'est pas au durcissement des sanctions
Washington et Bruxelles divisés sur les sanctions
Ces hommes politiques français opposés aux sanctions antirusses
Tags:
sanctions, Paolo Gentiloni, Italie, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik