Ecoutez Radio Sputnik
    Сité de Hatra (Archives)

    Irak: l'EI démolit les vestiges d'une cité vieille de 2.000 ans

    © AP Photo / Antonio Castaneda
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    0 624
    S'abonner

    Fondée au 3ème ou 2ème siècle avant JC, la cité de Hatra était située à 80 km au sud de Mossoul.

    Le groupe djihadiste Etat islamique a démoli samedi matin les vestiges archéologiques de Hatra, une ancienne cité vieille de 2.000 ans, dans le nord de l'Irak, a annoncé le site internet Al-Arabiya se référant à des militants et des médias kurdes.

    "Les combattants de l'EI ont utilisé des bulldozers pour raser la cité de Hatra" à 80 km au sud de Mossoul ", a indiqué Al-Arabiya citant Saïd Mumuzini, porte-parole d'une branche du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) dans la province de Ninive.  

    L'EI a pris le contrôle de la région où se trouvait Hatra en juin 2014. Les djihadistes ont antérieurement détruit d'autres biens culturels dont la bibliothèque centrale de Mossoul, des statues préislamiques et les vestiges de l'ancienne cité assyrienne de Nimrud, située au sud-est de Mossoul.

    Hatra ou Hatra de Shamash ("enclos du Soleil") était une ancienne cité arabe de Mésopotamie fondée au 3e ou 2e siècle avant JC, au temps de la domination des Séleucides. Au 1er siècle après JC, Hatra a été le siège d'une dynastie plus ou moins indépendante sous l'influence de l'Empire parthe. Devenue un grand centre religieux, elle a aussi été un bastion parthe contre les Romains. La cité a été détruite par les Perses au 3e siècle après JC.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    L'Etat islamique brûle une bibliothèque à Mossoul
    « Eliminer l’Etat islamique ne veut pas dire qu’on n’aura pas 50 Etats islamiques derrière »
    « L'Etat islamique » n’est pas un objectif, mais un instrument
    Le magazine de l’EI promet de frapper la France
    Tags:
    Parti démocratique du Kurdistan (PDK), Etat islamique, Saïd Mumuzini, Hatra, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik