International
URL courte
Renforcement de la présence de l'Otan en Europe (296)
0 1162
S'abonner

Un premier détachement de 300 hommes est déjà arrivé à Riga.

Les Etats-Unis ont commencé à déployer 3.000 soldats dans les pays baltes dans le cadre de la préparation aux exercices Atlantic Resolve, rapportent les médias européens.

Un premier détachement de 300 hommes est déjà arrivé dans la capitale lettone, Riga.

Selon le porte-parole du Pentagone Steven Warren, le déploiement doit durer "environ 90 jours" pour culminer dans un exercice programmé du 17 mai au 6 juin. Cependant, d'après une source militaire US, si les soldats rentreront ensuite dans leurs quartiers, leurs équipements "sont prévus pour rester" plus longtemps sur place.

Les équipements en question comprennent notamment des chars Abrams, des véhicules de combat Bradley, ainsi que des hélicoptères.

Le général américain John O'Connor, chargé des opérations logistiques, a pour sa part indiqué que les équipements resteraient "tant que ce sera nécessaire pour dissuader la Russie d'une agression".

L'opération Atlantic Resolve (Détermination atlantique), lancée par les Etats-Unis dans le cadre de l'Otan, a pour l'objectif de rassurer les pays membres et alliés de l'organisation atlantique face à la Russie.

Sur fond de crise politique en Ukraine, une augmentation sans précédent de l'activité des forces armées de l'Otan et des Etats-Unis a été constatée près des frontières russes. Moscou perçoit ces démarches de l'Occident comme une tentative pour provoquer une nouvelle guerre froide.

Dossier:
Renforcement de la présence de l'Otan en Europe (296)

Lire aussi:

USA: le déploiement de chars en Europe n'est pas lié à l'Ukraine (expert)
Lituanie: déploiement d'un état-major de l'Otan cet été
Liam Fox: la Russie veut dominer l'Europe
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Tags:
mer Baltique, OTAN, John O'Connor, Steven Warren, Russie, Riga, Lettonie, États-Unis, Atlantic Resolve 2015 (exercices)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook