International
URL courte
0 520
S'abonner

Sur une brochure consacrée au 135e anniversaire des relations diplomatiques entre la Roumanie et l'Allemagne, la diplomatie roumaine a fait imprimer par erreur le drapeau allemand sur la carte de France. Bucarest a présenté ses excuses à Berlin. Mais pas à Paris.

Le chef de la diplomatie roumaine Bogdan Aurescu a présenté ses excuses à son homologue allemand Frank-Walter Steinmeier pour lui avoir offert un dépliant montrant un drapeau allemand imprimé la carte de France.  

En visite lundi à Bucarest, M. Steinmeier a reçu une brochure dont la couverture était ornée des drapeaux allemand et roumain censés symboliser l'amitié entre les deux pays. Lors d'une conférence de presse diffusée en direct, le ministre roumain des Affaires étrangères a expliqué qu'il s'agissait d'un cadeau offert à l'occasion du 135e anniversaire de la mise en place des relations diplomatiques entre Bucarest et Berlin. 

Seule ombre au tableau: le drapeau allemand était imprimé, par erreur, sur la carte de France.  

Selon les médias, au moment de recevoir le cadeau, le chef de la diplomatie allemande souriait, si bien qu'il est impossible de dire s'il a remarqué cette erreur.  

"Le ministre roumain des Affaires étrangères a présenté ses sincères regrets à son homologue allemand", lit-on dans un communiqué de la diplomatie roumaine cité par l'agence Reuters.  

D'après l'agence, c'est la deuxième fois en un mois que Bucarest est obligé de s'excuser suite à des gaffes. En février dernier, l'ambassade de Roumanie à Paris a envoyé des invitations à une réception, après y avoir attaché par erreur la liste des invités. Certains noms figurant dans la liste étaient assortis des qualificatifs "indésirable" ou "déplaisant".

Lire aussi:

Bucarest, cerbère de Washington dans les Balkans
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Macron annonce la création d'une plateforme de signalement des discriminations
Tags:
insolite, Bogdan Aurescu, France, Allemagne, Roumanie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook