Ecoutez Radio Sputnik
    Yukio Hatoyama en Crimée

    Crimée: Moscou apprécie l’attitude sincère et impartiale de Hatoyama

    © Sputnik . Artem Kreminsky
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    0 572
    S'abonner

    Hatoyama s'est rendu pour trois jours en Crimée malgré la mise en garde du gouvernement nippon.

    L'ex-premier ministre japonais Yukio Hatoyama a évoqué vendredi, lors d'une rencontre à Moscou avec le vice-ministre russe des Affaires étrangères Igor Morgoulov, son voyage en Crimée, rapporte la diplomatie russe.

    "L'homme politique nippon a fait part de ses impressions suite à son voyage en Crimée, soulignant qu'il avait personnellement constaté la nature démocratique et libre (…) du référendum de mars 2014 sur la réunification avec la Russie", lit-on dans le communiqué.

    "M.Morgoulov a relevé pour sa part que Moscou appréciait la volonté de M.Hatoyama de voir de ses propres yeux la situation en Crimée, ainsi que son attitude sincère et impartiale", stipule le texte.

    Selon le ministère russe des Affaires étrangères, MM.Morgoulov et Hatoyama ont également procédé à un échange de vues sur le bilan et les perspectives des relations russo-japonaises en mettant l'accent sur la promotion des liens culturels.

    Bravant Tokyo, qui ne reconnaît pas l’adhésion de la Crimée à la Russie, l'ancien chef du gouvernement nippon a effectué un voyage de trois jours (10-12 mars) sur la péninsule pour "évaluer l’opinion locale" sur son rattachement à la Russie. 

    Richissime héritier d'une dynastie industrielle et politique, Yukio Hatoyama avait été élu premier ministre du Japon en septembre 2009, mais avait dû jeter l'éponge en juin 2010. Officiellement retiré de la politique, il n'en continue pas moins à prendre des initiatives, au grand dam du pouvoir en place.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

    Lire aussi:

    Référendum en Crimée (2014)
    Crimée: le droit à l'autodétermination reconnu par les normes US (député russe)
    Crimée, Ecosse: peut-on comparer les deux référendums?
    Crimée: des militaires russes ont assuré la sécurité du référendum (Poutine)
    Tags:
    Igor Morgoulov, Yukio Hatoyama, Crimée, Japon, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik