International
URL courte
0 811
S'abonner

Le Caire a signé avec une société émiratie un contrat sur la construction d'une nouvelle capitale égyptienne dans le désert longeant le canal de Suez.

Le gouvernement égyptien et la société émiratie Gulf Investment Corporation ont signé samedi un contrat prévoyant la construction d'une nouvelle capitale de l'Egypte dans l'est du pays.

Le contrat a été signé en marge de la conférence sur le développement économique et les investissements qui se déroule à Charm al-Cheikh. Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le vice-président des Emirats, le cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, ont assisté à la cérémonie.

La nouvelle capitale sera construite à 45 kilomètres à l'est du Caire. Selon le ministre de la Construction, Mustafa Madbouly, cette décision s'explique par le surpeuplement de la capitale actuelle qui compte 20 millions d'habitants et qui en comptera deux fois plus d'ici 40 ans. 

Le coût de la première tranche du projet est évalué à 45 milliards de dollars. Les travaux doivent prendre sept ans. 

De la taille de Singapour, la nouvelle capitale accueillera les administrations gouvernementales et les ambassades. Sa population sera de 5 millions d'habitants. 

La ville, qui n'a pas encore de nom, fera son apparition dans le désert. Selon M. Madbouly, le gouvernement égyptien envisage d'y aménager le plus grand parc du monde.

Lire aussi:

Al-Sissi: L'Egypte compte élargir le canal de Suez d'ici un an
Al-Sissi: les investisseurs russes sont les bienvenus en Egypte
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Tags:
Gulf Investment Corporation, Mustafa Madbouly, Mohammed ben Rachid Al Maktoum, Abdel Fattah al-Sissi, Charm el-Cheikh, Le Caire, Egypte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook