International
URL courte
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
0 267
S'abonner

L'Union européenne prolonge les sanctions adoptées suite à l'adhésion de la Crimée à la Russie et appelle les pays membres de l'Onu à prendre des mesures restrictives.

L'UE prolonge ses sanctions contre la Crimée et appelle les pays membres de l'Onu à aussi adopter des mesures similaires, a déclaré lundi la Haute Représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini à l'occasion du 1er anniversaire de l'adhésion de la Crimée à la Russie.

"L'Union européenne poursuivra sa politique de non-reconnaissance (de l'adhésion de la Crimée) et notamment de ses mesures restrictives. L'UE appelle les Etats membres de l'Onu à adopter des mesures de non-reconnaissance similaires conformément à la résolution 68/262 de l'Assemblée générale de l'Onu", a indiqué Mme Mogherini au nom du Conseil de l'UE.

Adoptées en juin 2014, les sanctions européennes interdisent les importations de produits criméens sans certificats ukrainiens, les investissements en Crimée et les exportations de certains produits européens vers la péninsule. Les pays occidentaux ont adopté plusieurs trains de sanctions contre Moscou depuis mars 2014 sur fond de crise en Ukraine et de réunification de la Crimée avec la Russie.

Dossier:
La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

Lire aussi:

Sanctions de l'Occident contre la Russie
Chroniques du racisme antirusse ordinaire
"Nous travaillons activement avec les regions russes"
Washington et Bruxelles divisés sur les sanctions
Tags:
sanctions, Conseil de l'UE, ONU, Union européenne (UE), Federica Mogherini, Crimée, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook