International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
0 1315
S'abonner

Sept pays membres de l'Union européenne, dont l'Autriche, l'Espagne et l'Italie, s'opposent à l'imposition de nouvelles sanctions à l'encontre de Moscou, rapporte mercredi l'agence Bloomberg.

Selon Bloomberg, les leaders italien, grec et chypriote, qui ont récemment effectué des visites à Moscou, ainsi que les dirigeants espagnol, autrichien, hongrois et slovaque ne soutiendraient pas de nouvelles sanctions visant la Russie.

"Un groupe de pays hostiles aux sanctions tentera de se faire entendre dans le cadre du prochain sommet de l'UE qui débute jeudi à Bruxelles", indique l'agence.

"Il est probable que ces pays n'accepteront pas une prolongation des sanctions déjà introduites et reporteront leur décision jusqu'à ce qu'elles ne soient plus en vigueur",  a expliqué Ian Bond, directeur du Centre for European Reform, think tank basé à Londres.

Le président chypriote Nikos Anastasiadis et le premier ministre italien Matteo Renzi se sont rendus à Moscou fin février et au début du mois de mars respectivement. Le chef du gouvernement grec Alexis Tsipras doit effectuer une visite dans la capitale russe début avril.

Sur fond de crise ukrainienne, les pays membres du G7 et de l'Union européenne ont introduit plusieurs volets de sanctions à l'encontre d'hommes politiques et entrepreneurs russes, ainsi que contre certaines grandes banques publiques et sociétés du pays. La Russie a riposté en imposant un embargo sur les produits alimentaires en provenance des pays ayant introduit des sanctions contre Moscou.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

L'UE encore encline aux sanctions antirusses
Luxembourg: l'UE pourrait assouplir les sanctions contre Moscou
Sanctions contre Moscou: Rome hostile à la prorogation automatique
Madrid: le temps n'est pas au durcissement des sanctions
Tags:
sanctions, Union européenne (UE), Nikos Anastasiadis, Matteo Renzi, Alexis Tsipras, Chypre, Italie, Espagne, Autriche, Grèce, Slovaquie, Hongrie, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook