Ecoutez Radio Sputnik
    Répétition de la Parade de la Victoire

    Parade de la Victoire: Moscou invite les militaires US

    © Sputnik . Grigory Sysoev
    International
    URL courte
    70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (116)
    0 1078
    S'abonner

    Les militaires américains ont été invités à se rendre à Moscou pour assister au défilé militaire du 9 mai 2015.

    Le ministère russe de la Défense a envoyé au Pentagone une invitation à participer à la Parade de la Victoire programmée le 9 mai à Moscou.

    "Nous avons invité nos collègues américains à prendre part à la parade du 9 mai. C'est maintenant à eux de décider", a déclaré le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov cité par la chaîne de télévision RT.

    En mai 2015, la Russie célèbre le 70e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie. Un défilé militaire traditionnel est prévu à cette occasion sur la Place Rouge, sous les murs du Kremlin de Moscou.

    Sur fond de crise ukrainienne, les leaders de plusieurs pays occidentaux, dont la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre britannique David Cameron, ont refusé d'assister à la Parade de la Victoire dans la capitale russe. La venue du président français François Hollande à Moscou n'est pas confirmée.

    L'administration du président américain Barack Obama a annoncé que le chef de la Maison Blanche ne prendrait pas part aux célébrations en raison de son "agenda chargé".

    Dans le même temps, au moins 26 chefs d'Etats ont confirmé leur participation à la Parade de la Victoire à Moscou. Selon une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères cité par le journal Izvestia, les dirigeants tadjik, biélorusse, kazakh, arménien, azerbaidjanais, kirghiz, chinois, vietnamien, nord-coréen, néerlandais, grec, égyptien et israélien sont attendus à Moscou le 9 mai.

    Dossier:
    70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (116)
    Tags:
    70e anniversaire de la Victoire, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik