International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
0 113
S'abonner

Le groupe Etat islamique pourrait avoir commis en Irak les trois crimes internationaux les plus graves: crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide.

Les crimes perpétrés par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) pourraient être jugés par la Cour pénale internationale (CPI), estime le Haut-commissaire de l'Onu au droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein.

Dans un rapport de 50 pages sur la situation en Irak publié jeudi à Genève, le Haut-commissaire demande au Conseil des droits de l'homme "d'exhorter le Conseil de sécurité de l'Onu à traiter dans les termes les plus forts les informations qui indiquent un génocide, des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre, et d'envisager de porter la situation en Irak devant la Cour pénale internationale".

Selon M. Al Hussein, les personnes coupables de violation du droit humanitaire international doivent être poursuivies en justice. Il appelle le Conseil des droits de l'homme de l'Onu à lancer cette procédure en créant un "mécanisme de suivi et d'enquête".

Le rapport embrasse la période de juin 2014 à février 2015 et s'appuie sur des dépositions recueillies auprès de plus de 100 personnes "qui ont été témoins d'attaques des djihadistes en Irak ou qui ont survécu à ces attaques". Il documente un large éventail de violations commises par l'Etat islamique, dont des meurtres, des tortures, des viols, l'esclavage sexuel, des conversions forcées à l'islam et le recrutement d'enfants soldats.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Etat islamique : nous sommes déjà dans une guerre mondiale
Salaires et défaites sèment la discorde au sein de l’État islamique
L'Etat islamique brûle une bibliothèque à Mossoul
L'Etat islamique relâche 23 chrétiens enlevés en Syrie
Tags:
terrorisme, djihadisme, Cour pénale internationale (CPI), ONU, Etat islamique, Zeid Ra'ad al-Hussein
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook