Ecoutez Radio Sputnik
    Viktor Ianoukovitch

    En Ukraine, vol de pain d'or et corruption

    © Sputnik . Sergey Pivovarov
    International
    URL courte
    0 352
    S'abonner

    Le vol du "symbole de la révolution" ukrainienne - le pain d'or de Viktor Ianoukovitch - est un "nouvel échec fâcheux" du gouvernement de Piotr Porochenko, estime Time. Qui plus est, cet objet volé illustre le fait que les autorités du pays ne luttent pas contre la corruption voire n'ont aucune envie de le faire.

    Alors que la popularité du président ukrainien Piotr Porochenko décline dans son pays, le pouvoir doit faire face au vol du "symbole de la révolution" — le pain d'or de Viktor Ianoukovitch, écrit Time. Cet objet de près de 2 kilos d'or avait été offert à l'ancien leader ukrainien par un homme d'affaires.

    La revue rappelle que ce pain d'or fait partie des objets de luxe trouvés par les "révolutionnaires" ukrainiens après l'assaut de la résidence de Ianoukovitch. Il est devenu le "symbole le plus célèbre de corruption", qui avait provoqué le soulèvement populaire en Ukraine.

    Dans les mois suivants, les commerçants du Maïdan de Kiev vendaient des aimants et des breloques d'après la forme de ce pain devenu un "rappel de la révolution et de sa promesse de forcer les hommes politiques à cesser de dépouiller le peuple". Mais quand le nouveau gouvernement ukrainien a annoncé le 17 mars le vol de cet objet, son caractère symbolique "est revenu au point initial", souligne la revue. "On ne sait pas où se trouve actuellement ce célèbre pain en or. Il a été volé. Mais par qui?" a commenté Dmitri Dobrodomov, député ukrainien, secrétaire du comité pour la lutte et la prévention de la corruption, partisan de Piotr Porochenko.

    D'après Time, cet événement est un "nouvel échec fâcheux" du gouvernement de Porochenko, qui "n'arrive pas à tenir les promesses de la révolution" depuis l'année dernière. Qui plus est, les Ukrainiens "commencent à perdre patience". En février la popularité du nouveau leader a chuté sous la barre des 50%.

    Par ailleurs, un sondage mené par Research & Branding Group fournit des données encore plus préoccupantes pour les autorités. Selon cette étude, près de la moitié des personnes interrogées estiment que la révolution n'est pas arrivée à atteindre ses objectifs fixés pour la lutte anticorruption, alors qu'un Ukrainien sur cinq se dit prêt à prendre part à un nouveau soulèvement pour finir le travail entamé lors de la révolution précédente.
    D'après le chef de Research & Branding Group Evgueni Kopatko, le potentiel de protestation du pays reste toujours très important, car les citoyens ne voient pas les changements si attendus.

    Plus d'un an après la révolution, aucun haut responsable du gouvernement de Ianoukovitch n'a été traduit en justice pour corruption, écrit Time. Il est néanmoins très facile de comprendre le manque de volonté présidentielle à prendre des mesures drastiques par rapport aux élites ukrainiennes. Pendant cette année de guerre en Ukraine, Piotr Porochenko s'est souvent appuyé sur les richesses et l'influence des oligarques locaux qui ont accordé leur financement aux forces militaires combattant les "séparatistes".

    "Il règne ici une déception énorme, témoigne Alena Guetmantchouk, directrice de l'Institut de la politique internationale de Kiev. Les gens voient que la guerre est utilisée comme un prétexte pour justifier l'ajournement des réformes". Et d'ajouter: "Les gens commencent à penser que le gouvernement a intérêt à maintenir le conflit pour reporter la lutte contre la corruption".

    Lire aussi:

    Kiev salue les suicides dans l’entourage de l’ex-président Ianoukovitch
    Ianoukovitch: l'Europe est responsable des événements en Ukraine
    Interpol lance un avis de recherche contre Viktor Ianoukovitch
    Tags:
    Viktor Ianoukovitch, Petro Porochenko, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik