Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif après les négociations à Lausanne

    Zarif: l'Iran et les Six ont trouvé des solutions techniques et politiques

    © REUTERS / Brian Snyder
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    0 242

    Le ministre iranien des Affaires étrangères fait part de son optimisme quant aux perspectives d'un accord final sur le dossier nucléaire de son pays.

    L'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) ont trouvé des "solutions techniques et politiques appropriées pour des questions qui semblaient insolubles", a déclaré samedi le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif. 

    "Lors des consultations entre les hauts représentants et les experts du ministère des Affaires étrangères et de l'Organisation de l'énergie atomique de l'Iran, des solutions techniques et politiques appropriées ont été trouvées même pour des questions qui semblaient insolubles", a écrit M. Zarif sur sa page Facebook. 

    Et d'ajouter que la délégation iranienne était prête à poursuivre les négociations à Lausanne, mais les représentants des Six avaient demandé plus de temps pour leurs consultations internes. 

    Les négociations de Lausanne sur le programme nucléaire iranien ont été suspendues vendredi pour quelques jours et pour reprendre au milieu de la semaine prochaine afin de "finaliser" les détails en vue d'un accord qui réponde "pleinement" aux inquiétudes de la communauté internationale. Ce futur accord doit garantir que l'Iran n'aura jamais la bombe atomique, en échange d'une levée des sanctions.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)

    Lire aussi:

    Kerry évoque un "dégel" dans les relations USA-Iran
    Bientôt un virage iranien des USA?
    Nucléaire iranien: Téhéran espère pouvoir surmonter les divergences
    Nucléaire iranien: les sénateurs américains mettent les bâtons dans les roues d'Obama
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Mohammad Javad Zarif, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik