Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond

    Londres appelle Moscou à restituer la Crimée à l'Ukraine

    © REUTERS /
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    0 19234
    S'abonner

    Selon le chef de la diplomatie britannique, le rattachement de la Crimée à la Russie a été réalisé en violation de toutes les normes internationales.

    Le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond a appelé la Russie à restituer la péninsule de Crimée à l'Ukraine.

    "Notre appel à la Russie est clair: l'annexion de la Crimée réalisée en 2014 était illégale et illégitime, et elle le reste toujours en mars 2015. La Russie doit restituer la Crimée à l'Ukraine", lit-on dans une déclaration du chef de la diplomatie britannique diffusée à l'occasion du premier anniversaire du référendum sur le statut de la République de Crimée.

    Selon M.Hammond, le rattachement de la Crimée à la Russie a été réalisé en violation de toutes les normes internationales et témoignait d'un mépris total pour la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

    "Il est inacceptable pour la Russie de recourir à la force pour modifier les frontières. Nous ne reconnaissons pas le référendum frauduleux de 2014, qui, comme le président Poutine l'a reconnu, a été conçu comme une feuille de vigne pour s'emparer de territoires d'un pays voisin", a indiqué M.Hammond.

    Après le renversement du président Viktor Ianoukovitch en février 2014 et l'arrivée au pouvoir en Ukraine d'une coalition pro-européenne, les autorités de la république autonome ukrainienne de Crimée et de la ville de Sébastopol ont organisé un référendum à l'issue duquel plus de 90% des votants se sont prononcés en faveur de l'adhésion à la Fédération de Russie. Le 18 mars 2014, la Crimée et Sébastopol sont officiellement entrées au sein de la Russie.

    Les autorités de Kiev, soutenues par l'Occident, ont dénoncé une annexion et proclamé la Crimée et Sébastopol territoires occupés.

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

    Lire aussi:

    Nous sommes ensemble: Moscou commémore la réunification avec la Crimée
    USA Today publie une carte de l'Ukraine sans la Crimée
    Sarkozy: "La Crimée a choisi la Russie, on ne peut pas le lui reprocher"
    Tags:
    Philip Hammond, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik