International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
0 824
S'abonner

Selon la députée de Die Linke Sahra Wagenknecht, la politique actuelle de Berlin pousse l'UE à une confrontation à long terme avec Moscou.

La députée du Bundestag Sahra Wagenknecht (Die Linke) a critiqué la chancelière fédérale Angela Merkel pour sa volonté de prolonger les sanctions économiques visant la Russie.

Selon la parlementaire, la politique conduite par Angela Merkel est influencée par Washington et pousse l'Union européenne à une confrontation à long terme avec la Russie, ce qui risque d'entraîner une nouvelle guerre froide.

"L'objectif principal des Etats-Unis consiste à torpiller les relations entre la Russie et l'Allemagne, dont l'alliance représente la seule force capable d'empêcher la domination des Etats-Unis", a affirmé Mme Wagenknecht.

Toujours d'après elle, la politique des Etats-Unis à l'égard de l'Europe exerce un effet néfaste sur l'Ukraine, tandis que la crise actuelle dans les relations avec la Russie est dangereuse pour tous les pays européens.

"En raison de cette politique, l'Ukraine a déjà perdu la majeure partie de son industrie (…). La confrontation avec la Russie nuit non seulement à l'Ukraine, mais à l'Europe toute entière", a estimé la députée.

Dans le même temps, Mme Wagenknecht a exprimé des doutes quant aux capacités des autorités ukrainiennes à résoudre le conflit dans le sud-est du pays de manière pacifique.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

Sanctions contre la Russie: sept pays de l’UE disent "stop"
Moreno: l'économie de l'UE ne survivra pas à de nouvelles sanctions contre la Russie
Sanctions: une guerre économique contre la Russie
Quand Griveaux expliquait à Fillon comment être un candidat exemplaire - vidéo
Tags:
sanctions, Die Linke, Bundestag, Europe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook