International
URL courte
0 145
S'abonner

Selon les analystes, à la différence du XXe siècle, les Russes et les Américains modernes parviennent à s'entendre malgré les discussions sur un nouveau "rideau de fer".

Les relations entre la Russie et l'Occident sont tendues en raison de la situation en Ukraine, mais il ne s'agit pas d'une nouvelle guerre froide, estiment Matthew Rojansky, directeur de Kennan Institute basé aux États-Unis, et Rachel Salzman, chercheur à la Johns Hopkins University School of Advanced International Studies (SAIS).

Selon les deux experts cités par le magazine The National Interest, le concept de "nouvelle guerre froide" se base sur une vision erronée de la Russie et de l'Occident, et surtout des gens ayant grandi après l'effondrement de l'URSS.

Le conflit actuel et la guerre froide du XXe siècle se distinguent sur trois aspects: le nouveau conflit n'a pas de dimension idéologique globale, la tension monte surtout dans l'espace de l'ex-URSS et on voit augmenter le rôle des pays non occidentaux (Chine, Inde, Brésil, etc.) qui refusent pour le moment de se ranger d'un côté ou d'un autre.

Qui plus est, il y a aussi une grande différence dans les relations interpersonnelles actuelles entre les habitants des pays en conflit et celles de l'époque de la Guerre froide. Les Russes et les Américains peuvent se rendre respectivement aux Etats-Unis et en Russie, ils communiquent librement et "cherchent à se comprendre par le biais d'un dialogue basé sur le respect réciproque", notent les experts.

M. Rojansky et Mme Salzman appellent à former des spécialistes de la Russie pour discuter avec les Russes et maintenir les liens interpersonnels, qui revêtent une grande importance pour les deux pays. Si ces liens sont rompus, "nous entrerons dans une nouvelle guerre froide", concluent les experts.

Lire aussi:

Sarkozy hostile à une nouvelle guerre froide avec la Russie
Le non-respect des ententes d'après "guerre froide" ne passe pas inaperçu
La politique américaine en Ukraine va-t-elle entraîner une nouvelle guerre froide ?
Gorbatchev: La nouvelle guerre froide risque de devenir "chaude"
Tags:
guerre froide, Rachel Salzman, Matthew Rojansky, Occident, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook