International
URL courte
0 383
S'abonner

Le premier ministre de la Barbade, Freundel Stuart, a fait savoir lundi que la reine britannique Elisabeth II serait remplacée à la tête de l'Etat barbadien par un président issu d'une élection.

Le premier ministre de la Barbade, Freundel Stuart, a annoncé que son pays renoncerait à la reine de la Grande-Bretagne Elisabeth II en tant que chef de l'Etat barbadien au profit d'un régime républicain, rapporte lundi The Telegraph.

Le passage au régime républicain doit être réalisé dans un avenir proche. Les fonctions de chef de l'Etat seront alors confiées à un président issu d'une élection, a  déclaré M. Stuart lors d'un congrès du Parti travailliste démocrate (DLP).

Le secrétaire général du parti, George Pilgrim, a confirmé cette déclaration du premier ministre. Il a fait savoir que la Barbade, micro-État insulaire situé à la frontière de la mer des Caraïbes et de l'océan Atlantique, renoncerait probablement à la monarchie en 2016, l'année du 50e anniversaire de son accession à l'indépendance. M. Pilgrim a dans le même temps souligné que le pays resterait membre du Commonwealth.

Selon The Telegraph, le palais de Buckingham n'a pas encore commenté cette nouvelle.

Lire aussi:

Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
reine Élisabeth II, Freundel Stuart, Barbade, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook