Ecoutez Radio Sputnik
    Exercices militaires russes dans la région de Kaliningrad

    Lituanie: l’armée montre les muscles pendant des manœuvres russes

    © Sputnik . Igor Zarembo
    International
    URL courte
    11193
    S'abonner

    Les forces lituaniennes de réaction rapide et l'aviation de l'Otan ont été mises en état d'alerte après le début d’exercices militaires russes dans la région de Kaliningrad.

    Selon le site Baltnews, les Forces armées lituaniennes et la mission de police de l'air de l'Otan sont restées en état d'alerte pendant toute la durée des exercices qui impliquaient entre autres les forces navales russes.

    Les soldats et les officiers se trouvaient dans des zones de déploiement permanent, tandis que les équipements de combat étaient en état d’alerte renforcée, indique le site.

    "Nous étions déterminés à opposer une réponse adéquate à l'agresseur si ce dernier violait la frontière de l'Etat lituanien", a déclaré le major-général de l'armée lituanienne Jonas Vytautas Žukas.

    Depuis le début de la crise en Ukraine, l'Alliance atlantique ne cesse de renforcer sa présence dans la région de la mer Baltique. Depuis le 1er mai, le nombre d'avions déployés en Lituanie dans le cadre de la mission Baltic Air Policing chargée de protéger l'espace aérien des pays Baltes a doublé pour atteindre huit appareils. L'Alliance a également envoyé en Estonie quatre chasseurs F-16 des forces aériennes danoises.

    En mars 2015, les Etats-Unis ont commencé à déployer 3.000 soldats dans les pays baltes dans le cadre de la préparation aux exercices Atlantic Resolve.

    Lire aussi:

    Pays baltes: l'Otan entend renforcer sa présence
    Les Etats-Unis envoient 3.000 soldats dans les pays baltes
    Convoi de l’Otan en République tchèque: Tanks? No, thanks!
    La République tchèque accueillera des exercices de l'Otan
    Tags:
    exercices militaires, Forces armées russes, OTAN, Kaliningrad, pays baltes, Lituanie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik