International
URL courte
177
S'abonner

La justice réclamait deux ans de prison pour les dessinateurs.

Deux dessinateurs du journal satirique turc Penguen ont été condamnés à 11 mois de prison chacun pour avoir "insulté" le président Recep Tayyip Erdogan, rapporte le journal Hürriyet.

Toujours d'après le quotidien, Bahadir Baruter et Özer Aydogan ont cependant vu leur peine commuée en une amende de 7.000 livres (2.500 euros) chacun.

Initialement, la justice réclamait deux ans de prison pour les caricaturistes, qui ne sont pas les premiers à avoir été condamnés en Turquie pour avoir dessiné le numéro un du pays sous un jour "offensant".

La caricature en question montre M.Erdogan accueilli après sa victoire à la présidentielle de 2014 à la porte de son luxueux palais controversé d'Ankara par un couple d'officiels. Il reproche à ces derniers de ne pas avoir sacrifié "au moins un journaliste", en allusion à la coutume nationale d'égorger un mouton pour célébrer un événement important.

Auparavant, plusieurs journalistes, ainsi que des artistes et de simples citoyens turcs ont été poursuivis et condamnés pour "insulte" à la personne de Recep Tayyip Erdogan, qui dirige le pays depuis 2003, d'abord comme premier ministre et puis comme chef d'Etat.

Lire aussi:

Schäuble caricaturé en nazi: le premier ministre grec condamne
JO 2020: Tokyo scandalisé par des caricatures du Canard Enchaîné
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
«La France est soumise»: Onfray critique la réaction de la France suite aux insultes proférées par Erdogan
Tags:
justice, censure, caricature, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook