International
URL courte
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
0 54
S'abonner

La piste terroriste n'est pas privilégiée, mais il faut rester "prudent", indique le ministre de l'Intérieur.

Il serait prématuré d'écarter l'hypothèse terroriste dans le crash de l'Airbus A320 de Germanwings survenu mardi en France, a déclaré le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"Ce n'est pas l'hypothèse privilégiée aujourd'hui, compte tenu de la configuration du lieu du crash, mais il faut laisser l'enquête se déployer", a indiqué M.Cazeneuve dans un entretien avec un correspondant de la chaîne de télévision BFMTV.

Il a rappelé qu'une boîte noire de l'appareil avait été retrouvée sur les lieux de la catastrophe.

"Cette boîte noire va être transférée au bureau d'enquête après accident dès ce soir et fera l'objet d'une exploitation dans les heures qui viennent", a déclaré le ministre.

Toujours selon lui, des "spécialistes de police judiciaire, des médecins légistes notamment" sont attendus mercredi sur les lieux du crash.

"Aussi longtemps qu'il n'y a pas de certitude il faut être extrêmement prudent", a souligné le ministre.

Un Airbus A320 de la compagnie Germanwings effectuant la liaison Barcelone – Düsseldorf s'est écrasé mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence, près de la ville de Barcelonnette, faisant 150 morts.

Carsten Spohr, patron du groupe aérien Lufthansa, la maison mère de Germanwings, a pour sa part affirmé mercredi que l'avion était "techniquement irréprochable" et ses deux pilotes "expérimentés" avant de qualifier l'accident d'"inexplicable".

Dossier:
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

Lire aussi:

France: les principales versions du crash de l'Airbus A320
A320, victime d’attentat à la bombe ?
Crash d'un Airbus A320 dans les Alpes françaises
Airbus/crash: des pilotes de Germanwings refusent d'embarquer
Tags:
terrorisme, crash d'avion, Airbus A320, Lufthansa, Germanwings, Bernard Cazeneuve, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook