Ecoutez Radio Sputnik
    Le président yéménite Abed Rabbo Mansour Hadi

    Yémen: le président introuvable après avoir fui son palais d’Aden

    © AP Photo/ Yemen's Defense Ministry
    International
    URL courte
    0 81

    La situation au Yémen ne cesse de se dégrader, et le risque de guerre civile ou de partition du pays est de plus en plus évoqué dans les milieux politiques.

    A l'approche des rebelles houthis, le président yéménite Abed Rabbo Mansour Hadi a fui son palais d’Aden, et l’on ignore où il a trouvé refuge, rapportent mercredi les médias internationaux. 

    Plus tôt mercredi, les rebelles chiites-houthis ont attaqué une base aérienne qui se trouve à seulement 60 kilomètres d’Aden, ville portuaire où M.Hadi avait installé une capitale provisoire après que les rebelles houthis ont pris le contrôle de la capitale officielle, Sanaa.

    On a appris auparavant que, sur fond de progression victorieuse des Houthis, l'Arabie saoudite dirigeait du matériel de guerre en forte quantité vers la frontière avec le Yémen. Les observateurs n'excluent pas qu'en cas d'attaque contre le refuge du président yéménite, Riyad puisse porter des frappes aériennes contre les rebelles.

    Depuis l'insurrection populaire de 2011, dans le sillage du Printemps arabe, qui a poussé au départ le président Ali Abdallah Saleh, le pouvoir central a été marginalisé par deux puissants groupes militaro-religieux. Le risque de guerre civile ou de partition au Yémen est de plus en plus évoqué dans les milieux politiques. Des combats opposent les forces loyales au président Hadi à des soldats rebelles, tandis que les djihadistes sunnites d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) opèrent dans le sud du Yémen.

    M.Hadi a appelé cette semaine à une intervention militaire des pays voisins pour contrer les rebelles. Il a aussi demandé aux Nations unies d’imposer une zone d’exclusion aérienne au-dessus du Yémen.

    Le président du Yémen se cache depuis que les rebelles qui déferlent sur le pays ont mis sa tête à prix. La télévision officielle yéménite, contrôlée par les insurgés, a offert une récompense de 100.000 dollars pour la capture du président Hadi, que la communauté internationale reconnaît toujours comme le leader légitime du Yémen.

    Lire aussi:

    Yémen: Washington fait évacuer ses diplomates
    Yémen: les Houthis rejettent l'appel de l'Onu à céder le pouvoir
    Yémen: affrontements entre armée et rebelles à Sanaa
    Yémen: des armes livrées par les Etats-Unis ont disparu
    Tags:
    Al-Qaïda, Abd Rabo Mansour Hadi, Arabie Saoudite, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik