Ecoutez Radio Sputnik
    Des gens recherchent des survivants après les raids aériens près de SanaaSanaa, Yemen

    Yémen: l'Arabie saoudite et les pays du Golfe lancent une opération militaire

    © REUTERS / Khaled Abdullah © Sputnik . Faisal Al Shabibi
    1 / 2
    International
    URL courte
    Opération militaire au Yémen (2015) (122)
    0 636
    S'abonner

    L'Arabie saoudite et les pays du Golfe ont lancé une opération militaire au Yémen pour défendre le président du pays Abd Rabbo Mansour Hadi, confronté à une rébellion de la milice chiite des Houthis.

    11:16 Mohammed Al-Naemi, Union des forces démocratiques de Yémen: Le peuple yéménite est catégoriquement opposé à toute intervention politique ou militaire de l'extérieur. Les habitants savent très bien protéger leurs territoires et ne permettront à personne de s'ingérer. Le Yémen avant vers la paix, la stabilité, la paix, et l'Etat laïc avec ses organisations démocratiques et une population unie. Le Yémen ne pourra sortir de la crise qu'en respectant les accords obtenus à l'issue du dialogue national.

    11:00 Le lancement de l'opération militaire par l'Arabie saoudite fait flamber les cours du pétrole. Le baril de brut WTI est ainsi remonté en flèche jeudi matin à près de 51,85 dollars (+5,3%), une hausse de plus de 15% depuis vendredi dernier, tandis que le Brent de la Mer du Nord bondit aussi de 4% à 58,58 dollars.

    Une carte publiée par Reuters permet de comprendre le rapport de forces sur le terrain entre les différents groupes hostiles.

    10:45 65 personnes ont perdu la vie depuis le début de l'opération, rapporte le correspondant de Sputnik sur place.

    9:30 Selon les experts, environ 15 millions de personnes, soit un tiers de la population du Yémen, étaient en situation de détresse humanitaire avant le début des frappes.

    9:00 L'Iran a condamné jeudi l'intervention militaire lancée par l'Arabie saoudite contre les rebelles Houthis au Yémen, dénonçant une "démarche dangereuse, violant les responsabilités internationales et la souveraineté nationale".

    8:30 L'ensemble des écoles ont été fermées a Sanaa suite au lancement des frappes.

    8:11 L’intervention militaire au Yémen est menée en violation du droit international, a déclaré à l’agence RIA Novosti le vice-président du Comité international de la Douma (chambre basse du parlement russe) Leonid Kalachnikov (Parti communiste).

    "Toute ingérence, même si c’est un pays voisin, est réglementée par le droit international. Dans une telle situation, je ne constate pas que ces lois soient respectées. Combien de cris d’orfraie on entendrait si cela se déroulait à la frontière russo-ukrainienne", a-t-il indiqué.

    7:20 L'Egypte a confirmé sa participation à la coalition internationale soutenant le gouvernement yéménite face à l'avancée des rebelles Houthis.

    "La coordination est en cours avec l'Arabie saoudite et les pays du Golfe en vue de préparer la participation d'une force aérienne et navale égyptienne, et d'une force terrestre si la situation l'impose, dans le cadre de l'action de la coalition au Yémen", a annoncé le ministère égyptien des Affaires étrangères dans un communiqué.

    7:09 Les forces fidèles au président Hadi ont repris le contrôle de l'aéroport international d'Aden après des "combats intenses" avec les partisans des rebelles Houthis, rapportent les médias occidentaux.

    7:06 D'après des sources au sein des forces de sécurité yéménites, les raids aériens à Sanaa ont fait plus de 20 morts et plus de 30 blessés.

    7:02 Des milliers de combattants issus des tribus alliées aux Houthis yéménites se sont rassemblés dans le nord du pays à la frontière avec l'Arabie saoudite, indiquent les sources contactées par Sputnik.

    Selon les interlocuteurs de l'agence, les combattants examinent "les possibilités de riposte" face à ce qu'ils appellent "une agression de la part des pays du Golfe".

    6:55 Les forces aériennes saoudiennes ont détruit une base aérienne à Sanaa contrôlée par les milices houthis, ainsi que plusieurs dépôts de munitions des rebelles et une grande partie de leurs systèmes de DCA.

    6:52 Le président US Barack Obama a autorisé la fourniture d'un soutien en logistique et en renseignement aux opérations militaires menées au Yémen par le Conseil de coopération du Golfe, a fait savoit la porte-parole du Conseil national de sécurité (NSC) de la présidence américaine Bernadette Meehan.

    Selon la porte-parole, Washington "appelle fermement" les Houthis à cesser immédiatement leurs actions militaires "déstabilisatrices" et à revenir aux négociations.

    6:41
    Au moins 13 personnes, dont des femmes et des enfants, ont trouvé la mort dans un quartier résidentiel de la capitale yéménite, Sanaa, visé par des raids aériens saoudiens, selon des sources locales

    6:37 Selon la chaîne de télévision Al Arabiya, 100 avions et 150.000 soldats saoudiens sont impliqués à l'opération. L'Egypte, le Pakistan, la Jordanie et le Soudan se déclarent disposés à participer à une offensive au sol au Yémen.

    Auparavant, le Conseil de coopération du Golfe a diffusé un communiqué dans laquelle l'Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït, Bahrein et les Emirats arabes unis se déclaraient prêts à "répondre à l'appel du président Hadi de protéger le Yémen et son peuple face à l'agression des combattants houthis".

    Mercredi 25 mars, les forces alliées aux rebelles ont pris le contrôle de l'aéroport international d'Aden, grande ville du sud et le fief du président Hadi, où il s'était réfugié après la prise de Sanaa par les rebelles houthis début février.

    Ces derniers sont soupçonnés d'être liés avec l'Iran chiite et l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, poussé au départ en 2012 après avoir resté au pouvoir pendant 33 ans.

    Dossier:
    Opération militaire au Yémen (2015) (122)

    Lire aussi:

    Yémen: le président introuvable après avoir fui son palais d’Aden
    Le Yémen appelle l'Onu à instaurer une zone d'exclusion aérienne
    Yémen: Moscou condamne les attaques terroristes contre deux mosquées à Sanaa
    Yémen: attentat-suicide dans une mosquée, des dizaines de victimes
    Tags:
    Qatar, Koweït, Arabie Saoudite, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik