Ecoutez Radio Sputnik
    Башар Асад обвинил Турцию во вмешательстве во внутренние дела Сирии

    Assad: envoyer des forces de paix en Syrie signifierait la reconnaissance de l'EI

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    0 372

    Le président syrien s'oppose à l'idée de déployer un contingent de maintien de la paix dans le pays.

    L'envoi d'une mission de la paix en Syrie pour endiguer la progression de l'Etat islamique est inacceptable pour Damas, a déclaré le président syrien Bachar el-Assad dans une interview accordée aux journalistes russes.

    "Un contingent de maintien de la paix est normalement déployé entre deux pays en conflit. De ce fait, lorsqu'on parle du déploiement d'une force de paix face à l'Etat islamique, on le reconnaît comme un Etat. Une telle rhétorique est dangereuse et inacceptable", a indiqué le numéro un syrien.

    Selon lui, les frappes aériennes menées par la coalition internationale contre les positions de l'EI ne causent pas de dommage important au groupe terroriste mais détruisent les infrastructures civiles syriennes.

    Forces aériennes de coalition internationale contre l'État Islamique (EI)
    © REUTERS / U.S. Air Force/Senior Airman Matthew Bruch/Handout
    "La dénommée coalition antiterroriste, qui réunit 60 pays développés, effectue une dizaine de raids par jour en Syrie et en Irak. Dans le même temps, les forces aériennes syriennes mènent bien plus de frappes chaque jour", indique M.Assad.

    "Il est possible que certains de ces pays ne veulent pas que l'EI se propage en Syrie comme en Irak, mais il semble en même temps qu'ils évitent de mettre fin à l'EI une fois pour toutes et souhaitent instrumentaliser cette organisation pour menacer d'autres pays", estime Bachar el-Assad.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Lutte contre l'EI: Assad se dit prêt à coopérer
    Le Canada entame des frappes aériennes sur les positions de l'EI en Syrie
    Syrie: les Kurdes s'emparent d'un fief de l'EI
    Hollande: Assad n'est pas un interlocuteur crédible pour lutter contre l'EI
    Tags:
    terrorisme, Etat islamique, Bachar el-Assad, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik