Ecoutez Radio Sputnik
    Le président turc Recep Tayyip Erdogan

    Yémen: Erdogan accuse l'Iran de vouloir dominer la région

    © Sputnik. Sergey Guneev
    International
    URL courte
    Opération militaire au Yémen (2015) (122)
    0 626

    Le président turc dénonce vertement la volonté iranienne de dominer la région.

    La volonté iranienne de dominer la région est intolérable, a déclaré jeudi soir aux journalistes le président turc Recep Tayyip Erdogan, cité par l'agence turque Anatolie.

    "L'Iran fait tous ses efforts pour dominer la région. Comment cela peut-il être tolérée" s'est interrogé le chef de l'Etat turc avant d'appeler l'Iran, pays voisin de la Turquie, à "retirer toutes ses forces du Yémen, de la Syrie et de l'Irak".

    "L'Iran doit changer de mentalité (…) Les agissements de l'Iran dans la région dépassent les limites de la patience. Ces activités ont provoqué un malaise aussi bien chez les Saoudiens que dans les pays du Golfe", a continué le président turc.

    Auparavant, M.Erdogan avait indiqué que son pays pourrait songer à fournir une "aide logistique" à l'Arabie saoudite dans son action militaire au Yémen, sans préciser la nature exacte de cette assistance.

    L'opération baptisée "Tempête décisive" a été déclenchée dans la nuit par des frappes saoudiennes sur différentes positions des Houthis, miliciens chiites qui ont pris le contrôle de plusieurs grandes villes ces derniers mois et qui menaçaient de prendre la grande ville du sud, Aden.

    L'Iran chiite, qui dément soutenir les Houthis, a estimé que "cette agression ne donnera aucun résultat".

    Dossier:
    Opération militaire au Yémen (2015) (122)

    Lire aussi:

    Yémen: les rebelles s’emparent de documents secrets de la CIA
    Yémen: l'instabilité du pays pénalise les Etats-Unis
    Yémen: le Soudan prêt à envoyer ses avions et troupes terrestres
    Yémen: l'Arabie saoudite et les pays du Golfe lancent une opération militaire
    Tags:
    opération militaire, Recep Tayyip Erdogan, Arabie Saoudite, Yémen, Turquie, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik