Ecoutez Radio Sputnik
    Le président Assad. Archives

    Assad: l'Etat islamique s'est renforcé grâce aux raids US

    © AP Photo / SANA
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    1696
    S'abonner

    Le président syrien estime que l'EI s'est renforcé depuis le début de frappes aériennes en Irak et en Syrie.

    Le groupe Etat islamique a connu un afflux de nouveaux combattants dans ses rangs depuis le début de l'opération internationale contre les djihadistes en Irak et en Syrie, a déclaré le président syrien Bachar el-Assad.

    "Parfois les frappes de la coalition apportent des avantages locaux, mais globalement l'EI s'est renforcé depuis le début des raids aériens", a fait savoir le numéro un syrien dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine CBS.

    D'après M.Assad, près d'un millier de nouvelles recrues viennent rejoindre l'Etat islamique chaque mois.

    Il a rappelé que l'organisation s'étendait également en Irak et en Libye, où elle contrôle de vastes pans de territoire, plusieurs organisations islamistes locales lui ayant prêté allégeance.

    L'EI, l'une des organisations terroristes les plus cruelles, a proclamé en juillet 2014 un califat islamique sur les territoires irakiens et syriens sous son contrôle. Depuis août dernier, les Etats-Unis et leurs alliés de la coalition effectuent des frappes contre les positions des djihadistes de l'EI en Irak et depuis le 23 septembre, en Syrie.

    Le groupe, qui compterait près de 30.000 combattants selon la CIA, continue son agression. En mars 2015, l'EI a revendiqué les attentats qui ont fait des dizaines de morts en Tunisie et au Yémen.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Des imams lancent un magazine en ligne contre l'EI
    Obama: l'EI, "conséquence indésirable" de l'invasion US en Irak
    Washington, Rome et Riyad s'attaquent aux sources de financement de l'EI
    Tags:
    Etat islamique, Bachar el-Assad
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik