Ecoutez Radio Sputnik
    Muhammadu Buhari

    L'Onu salue l’alternance démocratique au Nigeria

    © AP Photo / Ben Curtis
    International
    URL courte
    0 61
    S'abonner

    Pour la première fois depuis 1999, un opposant accède à la magistrature suprême du Nigeria, et la communauté internationale salue cette preuve de démocratie.

    Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a félicité mercredi, dans un communiqué, le président élu du Nigeria, le candidat d'opposition Muhammadu Buhari, en qualifiant sa victoire de "preuve de la maturité de la démocratie nigériane". 

    "Le succès de cette élection présidentielle témoigne de la maturité de la démocratie au Nigeria", a indiqué M.Ban, en souhaitant que les élections des gouverneurs et parlements des Etats de la fédération nigériane le 11 avril prochain se déroulent dans le même esprit démocratique. 

    Le secrétaire général a également félicité le président sortant Goodluck Jonathan pour les qualités d'homme d'Etat dont il a fait preuve lors du processus électoral, ainsi que pour son sens de la responsabilité. 

    Le Nigeria s’est réveillé mercredi matin avec un nouveau président. Muhammadu Buhari a remporté la présidentielle en s’imposant face au chef de l’Etat sortant, Goodluck Jonathan. Pour la première fois depuis 1999, c’est un opposant qui accède à la magistrature suprême. Une alternance démocratique saluée par la communauté internationale. 

    Buhari a remporté l'élection présidentielle la plus serrée de l'histoire du Nigeria, en récoltant 15,4 millions de voix contre 13,3 millions pour le président sortant Goodluck Jonathan, ont annoncé les médias nigérians en référence à la Commission électorale nationale indépendante (INEC).

    Les médias internationaux relèvent qu'il s’agit d’un tournant majeur pour le Nigeria, pays qui a connu quelque six coups d'Etat militaires depuis son accession à l'indépendance en 1960 et qui, depuis 1999, suite à la fin des dictatures militaires, était gouverné par le même parti.

    Pays le plus peuplé d'Afrique avec 173 millions d'habitants et première puissance économique du continent, le Nigeria est divisé en deux parties sur le plan confessionnel: le nord, majoritairement musulman, et le sud, majoritairement chrétien.

    Muhammadu Buhari, de confession musulmane et originaire du nord du pays, s’est entouré d’une forte coalition qui lui a permis de remporter cette élection.

    Lire aussi:

    Présidentielle au Nigeria: l'opposition en tête
    Tags:
    ONU, Muhammadu Buhari, Ban Ki-moon, Goodluck Jonathan, Nigeria
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik