International
URL courte
Accords de Minsk-2 sur l'Ukraine (février 2015) (108)
0 5213
S'abonner

Paris estime que Kiev ne remplit pas intégralement ses obligations dans le cadre du processus de règlement politique du conflit dans l’est du pays, rapporte le journal Le Monde citant l’entourage du président français.

« Piotr Porochenko [le président ukrainien] n’a pas réussi à faire voter une loi garantissant l’organisation d’élections locales dans les régions de l’Est et un statut de décentralisation poussée. Kiev a posé des conditions qui n’étaient pas prévues par Minsk », explique-t-on dans l’entourage du président François Hollande.

Selon le Monde, l’Elysée redoute que ces violations aux engagements de Kiev ne permettent au président russe de tourner la situation à son avantage.

Les dirigeants du "quartet de Normandie" (Ukraine, Russie, France, Allemagne) et le Groupe de contact pour le règlement de la situation en Ukraine, réunis les 11 et 12 février derniers à Minsk, sont parvenus à arracher plusieurs ententes au bout de 16 heures de discussions.

L’interprétation des accords de Minsk-2 est en butte aux modalités d’organisation d’élections locales et du statut d'autonomie des régions insurgées.

Le 17 mars, le parlement ukrainien a adopté des amendements citant les régions du Donbass à statut spécial, une démarche censée marquer une étape du règlement politique dans le cadre du processus de Minsk et permettre d’entamer le dialogue avec les milices. Toutefois, d’après ces amendements, l’application du nouveau statut est reportée pour une durée indéterminée jusqu’à la tenue d’élections locales dans le cadre de la législation ukrainienne. Le parlement a également adopté une résolution qualifiant les régions orientales de « territoires provisoirement occupés ».

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a rappelé qu’aux termes des accords de Minsk, les parties devaient d’abord examiner « les modalités de l’organisation d’élections », en faisant remarquer que Kiev n’avait rien concerté avec les milices populaires. Selon lui, en qualifiant d’« occupée » une partie du territoire du Donbass, Kiev proclame de fait la nécessité de libérer ces régions avant d’introduire la loi sur un statut spécial, prévue par les accords de Minsk.

En outre, Kiev exige l'introduction d'une force de paix dans le Donbass, un élément qui n'était pas prévu par les accords de Minsk.

La Russie a demandé à la France et à l’Allemagne, en leur qualité de membres du format « Normandie », de contraindre Kiev à respecter ses engagements dans la réalisation des accords de Minsk-2.

Dossier:
Accords de Minsk-2 sur l'Ukraine (février 2015) (108)

Lire aussi:

Ukraine: Paris vérifie si Kiev respecte les ententes de Minsk
Crise ukrainienne : l'UE lie les sanctions à l’application des accords de Minsk
De Minsk-2 à l’impasse militaire ukrainienne
Tags:
format Normandie, Petro Porochenko, François Hollande, Minsk, France, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook