Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de l'Etat islamique

    Lutte contre le terrorisme: Bagdad critique Washington

    © REUTERS / Thaier Al-Sudani
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    0 756

    "Bagdad était pratiquement encerclé par l'EI, mais personne, y compris les Etats-Unis, n'a rien fait", a déclaré le premier ministre irakien dans une interview à l'hebdomadaire Der Spiegel.

    A 10 jours de sa première rencontre officielle avec le président Barack Obama prévue le 14 avril, le premier ministre irakien Haïdar al-Abadi a critiqué le rôle de Washington dans la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

    "Bagdad était pratiquement encerclé par l'EI, mais personne, y compris les Etats-Unis, n'a rien fait", a déclaré M. al-Abadi dans une interview au magazine allemand Der Spiegel. Le chef du gouvernement irakien a accusé Washington de n'avoir pas fourni rapidement à l'Irak une aide efficace dans la lutte contre les islamistes.

    Haïdar al-Abadi s'est dans le même temps félicité de la coopération entre l'Irak et le Service fédéral de renseignement allemand (BND), soulignant que ce dernier avait informé Bagdad des ressortissants allemands ayant rejoint l'EI. Le premier ministre a également rappelé que Berlin livrait aux forces de sécurité irakiennes les armes nécessaires pour combattre les terroristes.

    Lors de l'interview, M. Al-Abadi a également salué le soutien apporté par l'Iran en termes d'armements et de conseillers.

    Selon Der Spiegel, Téhéran a été l'un des premiers à s'engager dans la lutte contre l'organisation de l'Etat islamique.

    L'expansion de ce groupe terroriste, qui a conquis de vastes territoires en Irak et en Syrie, a constitué l'un des problèmes majeurs de 2014. L'EI, qui compte environ 30.000 combattants selon la CIA, a proclamé un califat sur les territoires occupés et envisage d'élargir ses conquêtes territoriales.

    Depuis août dernier, les Etats-Unis et leurs alliés de la coalition effectuent des frappes aériennes contre les positions des djihadistes de l'EI en Irak et depuis le 23 septembre, en Syrie.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Assad: l'Etat islamique s'est renforcé grâce aux raids US
    Assange: l'Etat islamique, fruit de la politique de l'Occident
    L'Etat islamique dresse une liste de 100 militaires US à abattre
    L'Etat islamique a l'international
    Tags:
    terrorisme, djihadisme, Etat islamique, Iran, Irak, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik