International
URL courte
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)
0 412
S'abonner

Les médecins de la compagnie aérienne Lufthansa n'ont pas informé l'Administration allemande de l'aviation civile de la dépression dont souffrait Andreas Lubitz, copilote de l'A320 qui s'est écrasé en mars en France.

Débris de l'Airbus A320
© REUTERS / French Interior Ministry/DICOM/Y. Malenfer
Selon le journal Welt am Sonntag, les enquêteurs ont établi que le pilote était soigné de la dépression pendant une longue période. Dans les mois avant la catastrophe, il a reçu de nombreux arrêts maladies auprès de différents médecins. Dans son appartement, la police a découvert "un grand nombre de médicaments" destinés au traitement de troubles psychiques".

Le journal allemand indique que depuis avril 2013 les médecins de la Lufthansa étaient obligés d'aviser l'administration en cas de maladies graves détectées sur les pilotes. Pourtant, en cas d'Andreas Lubitz, cela n'a jamais été fait.

La compagnie aérienne Lufthansa s'est abstenu de tout commentaire sur ce sujet, écrit le journal.

L'Airbus A320 de la compagnie low cost allemande Germanwings qui reliait Barcelone à Düsseldorf s'est écrasé le 24 mars dernier dans une zone montagneuse des Alpes-de-Haute-Provence. Selon les enquêteurs, le copilote Andreas Lubitz aurait manœuvré l'Airbus vers le sol, entraînant dans la mort les 149 autres passagers et membres d'équipage de l'appareil.

Plus tôt dans la semaine, le Bureau d'enquêtes et d'Analyses (BEA) a annoncé que la deuxième boîte noire de l'avion confirmait une action volontaire d'Andreas Lubitz dans le crash de l'A320.

Dossier:
Crash de l'Airbus A320 de Germanwings (46)

Lire aussi:

Il a tenté de sauver l'A320 : le véritable héros du vol de la Germanwings
Crash A320: possible "volonté de détruire l'avion" de la part du copilote
Crash de l'A320: un des pilotes bloqué hors du cockpit
Les compagnies aériennes durcissent les normes de sécurité
Tags:
dépression, crash d'avion, Airbus A320, Office fédéral allemand de l'aviation civile (LBA), Lufthansa, Germanwings, Andreas Lubitz, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook