Ecoutez Radio Sputnik
    Barack Obama

    Obama: obliger l'Iran à reconnaître Israël, "erreur de jugement fondamentale"

    © AP Photo / Evan Vucci
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    0 426

    Obama: l'Iran n'est pas obligé de reconnaître Israël dans le cadre de l'accord sur son programme nucléaire.

    Demander à l'Iran de reconnaître l'État d'Israël dans le cadre de l'accord naissant sur son programme nucléaire serait une "erreur de jugement fondamentale", a estimé lundi le président américain Barack Obama dans une interview accordée à la radio américaine NPR.

    "Dire que nous devrions conditionner le fait que l'Iran n'acquière pas l'arme nucléaire à un accord vérifiable dans lequel l'Iran reconnaîtrait Israël, cela revient à dire que nous ne signerons aucun accord, à moins que la nature du régime iranien ne change complètement", a dit le président américain.

    "Et c'est, je pense, une erreur de jugement fondamentale", a souligné le chef de l'Etat américain.

    "Nous ne souhaitons pas que l'Iran se dote de l'arme atomique justement parce que nous ne pouvons pas anticiper la nature du changement du régime", a-t-il expliqué. "Si soudain l'Iran se transformait en pays comme l'Allemagne, la Suède ou la France, alors il y aurait des discussions d'une autre nature sur ses infrastructures nucléaires."

    L'Iran et les six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Russie, Etats-Unis, France, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne) ont conclu le 2 avril à Lausanne un accord censé empêcher Téhéran de créer sa propre bombe atomique. Aux termes de ce document, l'Iran s'engage à réduire des deux tiers ses capacités d'enrichissement d'uranium au cours des dix prochaines années.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)

    Lire aussi:

    Nucléaire: Obama veut un contrôle "sans précédent" des ententes avec l’Iran
    Netanyahu: un accord avec l'Iran déclenchera une course aux armements
    Nucléaire iranien : une sensation attendue
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Barack Obama, Suède, Iran, Israël, France, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik