International
URL courte
1770
S'abonner

Le ministre ukrainien de la Justice Pavel Petrenko a dévoilé les plans de "décommunisation" du pays.

En mai prochain, le parlement ukrainien doit adopter un programme de mesures visant à "décommuniser" le pays, a fait savoir le ministre ukrainien de la Justice Pavel Petrenko.

"D'ici le 9 mai, le parlement doit approuver une série de mesures de décommunisation. C'est ce que nous aurions dû faire il y a vingt ans. Je suis persuadé que le parlement actuel dispose de la volonté politique et d'une majorité de voix pour abandonner cet héritage communiste que le pays a traîné derrière lui pendant vingt ans", a indiqué M.Petrenko dans une interview accordée à la télévision nationale.

Le programme, déjà approuvé par le gouvernement ukrainien, comprend des projets de loi portant sur l'interdiction de l'idéologie communiste, la glorification des combattants pour l'indépendance de l'Ukraine, la commémoration de la victoire sur le nazisme et la déclassification des archives des forces de l'ordre soviétiques.

Après le renversement du président ukrainien Viktor Ianoukovitch en février 2014, la Rada suprême a pris la décision de dissoudre le groupe parlementaire du Parti communiste ukrainien.

Le leader du parti, Pavel Simonenko, fait actuellement l'objet d'une enquête pénale pour "séparatisme" ouverte par le Parquet général ukrainien. A l'issue des élections législatives anticipées organisées en octobre 2014, le Parti communiste n'a pas recueilli assez de voix pour être représenté au parlement.

Le président Piotr Porochenko a alors qualifié ce résultat de "condamnation à mort" prononcée par le peuple ukrainien à l'égard du Parti communiste.

Lire aussi:

Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Tags:
Parquet général ukrainien, Rada suprême, Viktor Ianoukovitch, Pavel Simonenko, Pavel Petrenko, Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook