Ecoutez Radio Sputnik
    Cristina Fernández de Kirchner

    Visite de la présidente argentine à Moscou: un pied de nez à Washington

    © REUTERS / Enrique Marcarian
    International
    URL courte
    976

    La prochaine visite de la présidente argentine à Moscou constitue un geste délibéré visant à agacer la Maison Blanche, estime le magazine El Destape.

    La visite que la présidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner envisage d'effectuer fin avril à Moscou provoquera sûrement l'inquiétude de la Maison Blanche et entraînera un refroidissement des relations entre Buenos Aires et Washington, indique le journaliste Fernando Cibeira dans le magazine en ligne El Destape.

    Mme de Kirchner se rendra à Moscou pour signer de nouveaux accords avec Vladimir Poutine, dont elle partage les opinions politiques. Quant à ses relations avec Barack Obama, elles ont toujours été empreintes de méfiance, malgré la courtoisie apparente qui les caractérise.

    "Il s'agit d'un geste délibéré visant à provoquer l'irritation de la Maison Blanche, qui constate que les Chinois et les Russes traitent de plus en plus librement avec ce qui était autrefois son arrière-cour", estime M. Cibeira.

    Cet avis est partagé par une source au sein du gouvernement argentin qui a confirmé à El Destape que "cette visite était un geste adressé aux Etats-Unis".

    "En fait, CFK (Cristina Fernandez de Kirchner) finira son deuxième mandat sans avoir effectué une seule visite d'Etat à Washington", constate M. Cibeira.

    Selon lui, les "présidents peuvent demander au moins une fois durant leur mandat à être reçus par le président des Etats-Unis, mais Cristina de Kirchner n'a jamais voulu profiter de cette prérogative".

    La chef de l'Etat argentin se rendra en Russie du 22 au 24 avril. Le programme de sa visite comprend la signature de nouveaux accords portant sur la coopération dans le nucléaire, sur l'augmentation des échanges commerciaux entre les deux pays  et l'acquisition éventuelle d'hélicoptères militaires russes par l'Argentine.

    Lire aussi:

    L'Argentine envisage d'acheter des hélicoptères russes
    Poutine lance la diffusion de la chaîne russe RT en Argentine
    L'Argentine propose à la Russie des échanges en monnaies nationales
    Russie-Argentine: les échanges atteindront 3 mds USD en 2015
    Tags:
    Cristina Fernandez de Kirchner, Argentine, Moscou, États-Unis, Russie