Ecoutez Radio Sputnik
    Valentina Lissitsa

    Canada: une pianiste mise au placard pour avoir critiqué Kiev

    © AFP 2017 Andrwe Cowie
    International
    URL courte
    161962866

    Valentina Lisitsa, pianiste populaire d'origine ukrainienne, a annoncé sur sa page Facebook que la direction de l'Orchestre symphonique de Toronto l'avait remplacée à cause de ses messages sur Twitter.

    Valentina Lisitsa, pianiste d'origine ukrainienne, a été exclue de l'orchestre à cause de sa critique des actions des autorités de Kiev sur Twitter, a-t-elle annoncé sur sa page Facebook.

    Dear fans, DEAR FRIENDS!I have a confession to make and a huge favor to ask all of you. I really REALLY need your help…

    Posted by Valentina Lisitsa on 6 Апрель 2015 г.

    La pianiste avait décidé de créer un compte Twitter "NedoUkraïnka" (la sous-Ukrainienne) à cause de la situation dans son pays d'origine. Elle a dit qu'elle était obligée de "regarder, impuissante", le pays de son enfance "rouler vers l'abîme".

    Elle décrivait la situation en Ukraine, traduisait des actualités des sites locaux, publiait des témoignages, démentait des dépêches fausses des médias occidentaux.

    D'après la jeune femme, le nom de son compte est une pique envers le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk, qui a considéré les habitants des régions de Donetsk et de Lougansk comme des "sous-hommes".

    Son activité a provoqué beaucoup de haine de la part de ceux qui la considéraient comme une traître et lui envoyaient des lettres de menaces. "Mais ces personnes malveillantes sont allées plus loin. Ils ont tenté de me faire taire comme musicienne pour me donner une leçon", poursuit-elle.
    Selon Valentina Lisitsa, la direction de l'Orchestre symphonique de Toronto — visiblement influencée par le lobby ukrainien local très agressif, qui l'avait accusée d'incitation à la haine sur Twitter — a décidé d'annuler sa participation aux concerts en avril.

    La pianiste fait remarquer que l'administration s'est engagée à lui verser sa rémunération, ce qui ne prévoyait pourtant pas sa participation aux concerts: la direction a trouvé une remplaçante et a demandé à Valentina de ne rien dire sur les raisons de son exclusion.

    A la fin de son message sur Facebook, la jeune femme s'adresse à tous ses abonnés pour qu'ils la soutiennent et appellent l'Orchestre symphonique de Toronto pour lui permettre de jouer.

    Ensuite Twitter et Facebook ont vu apparaître le hashtag #LetValentinaPlay (laissez Valentina jouer). De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux dans le monde entier ont vivement critiqué l'orchestre canadien dans leurs messages sous ce hashtag.

    "Il est honteux qu'une institution culturelle prenne part aux persécutions d'une opposante politique. Honte à l'Orchestre symphonique de Toronto et honte au Canada!", s'indigne Jerzy Pryhozen.

    "C'est dégoûtant: l'Orchestre symphonique de Toronto soutient la haine et la persécution", estime AndreyPanevin.

    "La liberté d'expression, bien sûr. Mais il ne faut en aucune façon laisser Valentina Lissitsa jouer à cause de son opinion de l'Ukraine", ironise Yulianamour.

    Valentina Lisitsas'est principalement fait remarquer grâce à sa chaîne YouTube: les nombreuses vidéos de ses performances comptabilisent plusieurs millions de vues.

     

    Lire aussi:

    Quand ton chef d'orchestre est... un T-Rex!
    Valentina Terechkova, la première femme cosmonaute, reçoit à Paris la médaille de l’Unesco
    Lettre privée à Poutine: Pyongyang était «prêt à frapper les USA»?
    Tags:
    Valentina Lissitsa, Canada, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik