International
URL courte
Nucléaire iranien (2015) (124)
0 354
S'abonner

Les chefs de diplomatie russe et chinois ont convenu de coordonner leurs efforts en vue de favoriser la préparation d'un accord définitif sur le nucléaire iranien.

Les ministres russes et chinois des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et Wang Yi ont réaffirmé leur volonté commune de coordonner les efforts des deux pays afin de mettre au point un accord final sur le nucléaire iranien.

"Nous avons réaffirmé notre intention de coordonner étroitement nos efforts en vue de promouvoir un accord définitif visant à régler la situation autour du programme nucléaire iranien", a déclaré M. Lavrov à l'issue de négociations avec son homologue chinois.

Selon le chef de la diplomatie russe, "ce travail a reçu une impulsion puissante depuis la récente définition du cadre politique pour cet accord".

L'Iran et les six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu et l'Allemagne) ont signé la semaine dernière à Lausanne un accord-cadre censé empêcher Téhéran de créer sa propre bombe atomique. Aux termes de ce document, l'Iran s'engage à réduire des deux tiers ses capacités d'enrichissement d'uranium au cours des dix prochaines années. La République islamique s'engage également à placer ses programmes d'enrichissement sous un contrôle international pendant 25 ans.

Les Six et Téhéran envisagent d'élaborer l'accord définitif sur le nucléaire iranien d'ici le 30 juin prochain. Cela dit, l'Union européenne lèvera toutes les sanctions visant l'Iran quand ce dernier aura rempli ses engagements.

Dossier:
Nucléaire iranien (2015) (124)

Lire aussi:

Obama: obliger l'Iran à reconnaître Israël, "erreur de jugement fondamentale"
Accord avec l’Iran: l’Otan à court de mensonges pour justifier le bouclier en Europe
Nucléaire iranien : une sensation attendue
Netanyahu: un accord avec l'Iran déclenchera une course aux armements
Tags:
programme nucléaire iranien, Sergueï Lavrov, Wang Yi, Iran, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook