International
URL courte
0 29
S'abonner

Selon le quotidien USA Today, l'Agence antidrogue américaine DEA a commencé à surveiller les appels téléphoniques internationaux des Américains dix ans avant les attaques du 11 septembre 2001.

Le Département de la Justice et l'Agence antidrogue (DEA) américains ont collecté des données de plus d'un milliard d'appels téléphoniques des Etats-Unis vers 116 pays dans le cadre d'un programme de lutte contre le trafic des stupéfiants lancé en 1992, dix ans avant les attaques du 11 septembre, a rapporté le quotidien américain USA Today.

Selon le journal, qui se réfère à une douzaine de fonctionnaires ayant requis l'anonymat,  les données collectées par la DEA ont été utilisées pour traquer les narcotrafiquants aux Etats-Unis et détecter les filières de trafic de drogue. Les représentants du gouvernement américain ont également utilisé ces enregistrements dans le cadre de plusieurs autres enquêtes dont celle sur l'attentat contre un bâtiment fédéral à Oklahoma City de 1995.

La DEA a reconnu pour la première fois l'existence de ce programme en janvier dernier tout en affirmant qu'il avait été suspendu en 2013. 

D'après USA Today, il s'agit de la première opération gouvernementale de collecte en vrac de données sur les citoyens américains. Elle a servi d'exemple à la National Security Agency (NSA) qui a mis en place un vaste système de surveillance téléphonique d'envergure suite aux attaques du 11 septembre 2001. L'existence du programme secret de la NSA a été révélée en été 2013 par Edward Snowden, un ex-conseiller de la CIA, qui a obtenu l'asile temporaire en Russie en 2013.

Lire aussi:

Ecoutes téléphoniques: Athènes délivre un mandat d'arrêt contre un Américain
10.000 internautes ordinaires sous la loupe de la NSA (WP)
Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Tags:
écoutes téléphoniques, drogue, Département de la Justice américain, Agence antidrogue américaine (DEA), Agence nationale de sécurité américaine (NSA), USA Today, Oklahoma City, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook