Ecoutez Radio Sputnik
    Situation au Yémen

    Yémen: le guide suprême d'Iran dénonce un "génocide"

    © AP Photo / Hani Mohammed
    International
    URL courte
    Opération militaire au Yémen (2015) (122)
    0 423
    S'abonner

    Le gouvernement saoudien doit sans tarder ses frappes criminelles contre le Yémen et son peuple innocent, insiste le numéro un iranien.

    Le guide suprême d'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a violemment critiqué jeudi les frappes menées par la coalition arabe contre les rebelles houthis au Yémen, et réclamé l'arrêt immédiat de ces actes qu'il a qualifiés de "génocide".

    "Cette action dans la région est inacceptable. L'agression saoudienne contre le Yémen et son peuple innocent est un crime. C'est un génocide qui peut être passible des tribunaux internationaux", a déclaré le numéro un iranien à l'adresse du gouvernement saoudien.  

    Et d'ajouter que l'Arabie saoudite ne sortirait pas victorieuse de ce conflit.  

    Une coalition arabo-sunnite, dirigée par Ryad, a lancé le 26 mars dernier une opération militaire sous le nom de code "Tempête de fermeté" pour contrer l'avancée des rebelles houthis, liés à l'Iran, et alliés à des militaires restés fidèles à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh. 

    Les rebelles ont pris le contrôle de larges parties du territoire yéménite, dont la capitale, Sanaa, et forcé le président Abd Rabbo Mansour Hadi à fuir le pays et trouver refuge à Ryad.

    Appuyée par quatre monarchies du Golfe, l'Arabie saoudite tente d'enrayer la progression des combattants houthis qui cherchent à s'emparer d'Aden, dernière grande ville encore aux mains des partisans du président Hadi.

    Dossier:
    Opération militaire au Yémen (2015) (122)

    Lire aussi:

    Yémen: Riyad rejette l’appel de Moscou à cesser les bombardements
    Moscou "déçu" par l'opération de la coalition au Yémen
    Yémen: Moscou appelle à suspendre les bombardements
    Riyad: l'opération au Yémen durera jusqu'à ce que les "objectifs soient atteints"
    Tags:
    Ali Abdallah Saleh, Abd Rabbo Mansour Hadi, ayatollah Ali Khamenei, Aden, Arabie Saoudite, Iran, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik