International
URL courte
0 646
S'abonner

Selon le journal National Post, la société canadienne est préoccupée par l'intention des autorités du pays de fournir gratuitement des données satellite à l'Ukraine.

Ottawa a promis d'envoyer à Kiev des données de la sonde spatiale Radarsat-2 alors que même le ministère canadien de la Défense ne peut pas se permettre de l'utiliser, rapporte le journal National Post.

Le satellite Radarsat-2 serait utile aux services secrets de n'importe quel pays: il est capable de collecter des données de jour comme de nuit, en présence de nuages, de fumée ou de brouillard. L'Ukraine a souhaité en 2014 obtenir des données de Radarsat-2 et le ministre canadien de la Défense Jason Kenney a promis de les fournir en février dernier.

Le Département pour la sécurité nationale avait antérieurement annoncé que le ministère canadien de la Défense n'avait pas assez de fonds pour payer l'accès aux données du satellite Radarsat-2 suite aux récentes coupes budgétaires. Si le ministère ne reçoit pas de financement supplémentaire, il devra renoncer à obtenir les images satellite de Radarsat-2 d'ici l'été 2017.

Selon le journal, la société canadienne est préoccupée par la générosité du gouvernement canadien, qui ne précise pas combien les contribuables du pays devront payer pour cette aide. Elizabeth May, la chef du Parti vert du Canada, a demandé au gouvernement si la décision de partager des données satellitaires avec les militaires ukrainiens n'inquiétait pas les départements concernés. Le gouvernement s'est refusé à tout commentaire.

Cependant Paul Calandra, secrétaire parlementaire du premier ministre Stephen Harper, a expliqué que la remise d'images satellite à l'Ukraine n'aura pas d'effet négatif sur la possibilité d'Ottawa d'utiliser ce satellite à d'autres fins, notamment pour garantir la sécurité du Canada. M.Calandra a assuré que Kiev avait promis de ne pas utiliser ces images pour préciser la position des forces ennemies dans la zone du conflit dans l'est de l'Ukraine.

D'ailleurs, M.Calandra a refusé de préciser les termes de l'accord conclu avec les militaires ukrainiens. Cela "porterait préjudice aux relations internationales et à la défense de notre pays", a-t-il noté.

Radarsat-2 est le fruit d'une collaboration entre l'Agence spatiale canadienne et la société privée MacDonald, Dettwiler and Associates (MDA). Ses capacités techniques permettent de faciliter la surveillance maritime, la surveillance des glaces, la gestion des catastrophes, la surveillance environnementale ou la gestion des ressources.

Lire aussi:

Canada: une pianiste mise au placard pour avoir critiqué Kiev
Le Canada impose de nouvelles sanctions contre la Russie
Ukraine: le Canada débloque un nouveau prêt spécial de 160 M USD
L'Ukraine reçoit 42 conteneurs de biens militaires du Canada
Tags:
satellite, Radarsat-2, Elizabeth May, Jason Kenney, Canada, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook