International
URL courte
0 741
S'abonner

Le président polonais s'est entretenu à Kiev avec son homologue ukrainien.

Le Pologne est disposée à envoyer si nécessaire des forces de maintien de la paix dans le Donbass ukrainien, a annoncé le président polonais Bronislaw Komorowski.

"Si une telle nécessité surgit, nous ne refuserons pas", a déclaré M.Komorowski lors d'une réunion avec son homologue ukrainien Piotr Porochenko à Kiev, cité par le journal polonais Gazeta Wyborcza.

Il a cependant rappelé que l'éventuel envoi d'un contingent de la paix en Ukraine devait être approuvé par le Conseil de sécurité de l'Onu et donc par la Russie, membre permanent, qui s'est à plusieurs reprises déclarée hostile à cette idée

Pour sa part, le chef d'Etat ukrainien a fait savoir que Varsovie était prêt à octroyer un prêt de 100 millions d'euros à Kiev, destiné à la modernisation des centrales thermiques ukrainiennes et des points de contrôle frontaliers entre l'Ukraine et la Pologne.

Les deux chefs d'Etat ont en outre annoncé la prochaine ratification de documents portant sur la mise en place d'une brigade conjointe qui comprendrait des militaires polonais, ukrainiens et lituaniens.

Selon M.Komorowski, cette unité aura notamment pour mission de former les militaires ukrainiens en vue de leur apprendre à interagir avec les forces armées occidentales.

Le président polonais a réitéré son soutien aux aspirations européennes des autorités de Kiev ainsi qu'à la levée la plus rapide possible des visas pour les Ukrainiens circulant dans l'Union européenne.

Kiev souhaite que l'abolition du régime des visas avec l'UE soit approuvée dans le cadre du prochain sommet UE-Ukraine pour entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2016.

Lire aussi:

Où la Pologne a-t-elle trouvé 100 millions d'euros pour l'Ukraine?
La Pologne prête à vendre des armes à l'Ukraine
L'Ukraine pourrait acheter des armes polonaises
La Pologne va-t-elle armer l'Ukraine?
Tags:
Conseil de sécurité de l'Onu, Petro Porochenko, Bronislaw Komorowski, Donbass, Ukraine, Pologne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik